Création de compte

Se connecter

Guides

Voir plus de guides

Articles

Voir plus d'articles

Utilisateurs

Voir plus d'utilisateurs

FIFA 20 : Interview de Samylumine, sur Solary, la compétition et sa saison à venir

Samylumine, Samy, Bakhti, FIFA, 20, esport, Interview,

Nous avons rencontré Samylumine, joueur professionnel FIFA pour Solary !

Le week-end dernier signait le début de la saison compétitive FIFA 20 avec le premier FUT Champion qui a permis à nombreux joueurs français d'obtenir le statut FUT Champions « verified ». Un statut qui a été obtenu par Samy « Samylumine » Bakhti, joueur professionnel FIFA pour Solary que nous sommes allées interviewer.

 

Nous sommes revenus sur son arrivée chez Solary, le streaming, ses sensations sur FIFA 20 et l’eLigue 1 !


 

Tu peux nous expliquer comment tu es arrivé chez Solary ?

Tout d’abord, c’est Taipouz qui est venu me follow sur Twitter et qui m'a DM en m’expliquant que Solary cherchait à se lancer dans l’esport, et cherchait un joueur FIFA. On a eu une première rencontre à la Paris Games Week, où on a parlé avec tous les boss de Solary, il y a eu un bon feeling. Au final, ça ne s’est pas fait directement, mais en janvier ils sont revenus vers moi et on s’est mis d’accord.

 

 

 

Aujourd’hui tu n’es pas aux locaux, par le futur tu vas aller là-bas ?

Non, pour l’instant je suis un joueur esport pour Solary, je ne suis pas passé streamer donc il n’y a pas de déménagement à Tours de prévu.

 

 

Pour autant tu stream. Le weekend dernier, tu as dépassé la barre des 1 000 viewers durant FUT Champions. Comptes-tu te développer dans le streaming ?

Oui, c’est sûr ! Ce n’est pas mon objectif principal mais c’est mon objectif secondaire, puis si derrière il y a les performances qui vont, avec pourquoi pas YouTube.

 

 

 

Qu’est ce qui a changé pour toi depuis ton arrivée chez Solary ?

Globalement j’ai plus de visu, j’ai pris un bon petit nom sur la scène FIFA même si l’année dernière j’ai fait une saison catastrophique. Grâce à Solary, j’ai pris conscience que j’avais le potentiel pour faire une grosse saison et que dans ma tête j’ai plus le droit à l’erreur. Je ne peux pas porter ce maillot et me reposer sur mes lauriers, je dois montrer que je fais partie des tops français et que l’année dernière j’avais juste de la malchance.

 

 

Le fait d’avoir eu une saison sur FIFA 19 très difficile ne te motive pas encore plus à performer sur FIFA 20 ?

Depuis que j’ai commencé FIFA, je n’ai jamais eu autant faim que cette année. Je pense que s’il n’y a pas les perfs, ça veut juste dire que je n’ai pas eu le niveau nécessaire et qu’il était bien trop haut. Je vais travailler dix fois plus que les autres, donc si je n’arrive pas à perf, je n’aurai pas de regret.

 

 

L'équipe Solary met-elle en place des bootcamps, ou des journées aux locaux pour pouvoir mieux travailler ?

Non, Solary ne fait pas forcément attention à tout ça. Après, c’est normal je sais me gérer moi-même, on sait se gérer entre nous les Français. C’est difficile pour eux de pouvoir organiser des trucs en sachant qu’il y a les Web TV, les joueurs Fortnite, Trackmania, c’est un peu compliqué.

 

 

On va parler un peu FIFA 20, tu as pu tester Divison Rivals et FUT Champions, qu’est ce que tu penses du jeu ?

En fait, le jeu a ses défauts et ses qualités. Pour moi, c’est le meilleur FIFA depuis le 17. Ce qui gâche le jeu actuellement ce sont les serveurs, parfois il y a de la latence. De temps en temps tu vas jouer sur des bons serveurs d’autre fois tu vas jouer sur des serveurs moyens. Quand il y a de la latence le jeu est naze, mais au contraire quand il n’y en a pas le jeu est incroyable ! Je prends beaucoup de plaisir sur le jeu.

 

 

Globalement tu as de bonnes sensations ?

À l’heure actuel ça fait très longtemps que je n’ai pas eu d’aussi bonnes sensations sur un FIFA.

 

 

Ce week-end il y a les qualifications à la Paris Games Week et de la FUT Champions Cup 1, tu comptes faire les deux ?

Non, je ne peux pas me permettre de faire des qualifications à un tournoi (Paris Games Week) qui ne fait pas partie du circuit et risquer de tuer mon tournoi qui en fait partie (FUT Champions Cup 1). Ce week-end, ce sera juste FUT Champions et les qualifications à la FUT Champions Cup 1.

 

 

Du coup, tu comptes te préparer comment pour les échéances de ce week-end ?

Alors, ce sera Division Rivals, des amicaux, et des Rocky Cup comme on les appellent (tournois internationaux d'entraînement entre pro organisés par Rocky).

 

 

 

Tu es plutôt confiant pour ce week-end ?

À l’heure actuelle je suis confiant, pas trop quand même puisque je sais qu’il y a des mastodontes et que le système de qualification est difficile. Mais de la manière à laquelle je joue, je vais être bien embêtant à jouer contre, je pense.

 

 

Pour terminer, on va revenir sur l’e-Ligue 1, après les annonces qui ont été faites, tu en penses quoi ?

Déçu … comme d’habitude, je ne pensais pas qu’on pouvait faire pire qu’avant. L’e-Ligue 1 devrait être gérée par des personnes qui ont déjà fait de l’esport, qui savent ce que c’est, je pense à Bruce et Brak. Le jour où l’on donnera le pouvoir à ces gens-là, on aura fait un grand pas.

Pour parler du tournoi en lui-même, c’est manquer de respect aux joueurs compétitifs. Faire des tournois qualificatifs en ligne, ça je veux bien. Mais arriver en offline avec les meilleurs joueurs de France et faire un tournoi en un jour en BO1… ça ne représente rien et ça dégoute les gens plus qu’autre chose. De base, c’est le tournoi avec le plus de « fame » en France mais petit à petit il devient lambda et peu représentatif.

 

 

Merci à Samy pour cette interview, bonne saison à lui !

Par Carlytoo, le 10/10/2019

Réagissez à ce post