Nos articles sur League of Legends

Karmine Corp Xperience, la conférence de presse de Kameto et Prime

Kameto et Prime ont tenu une conférence de presse après le Karmine Corp Xperience. Au programme : leur ressenti sur l'événement, leurs futurs projets, le LEC, l'avenir de l'esport...

Le lundi 26 juillet 2021 se tenait le premier événement en physique de la KCorp : le Karmine Corp Xperience. Outre un match de League of Legends endiablé contre Solary, cette soirée au sein du Palais des Congrès était également l'occasion d'annoncer beaucoup de choses pour la jeune structure.

Après la soirée, Kameto et Prime ont répondu aux questions des différents journalistes présents dans une conférence de presse. Voici le compte rendu de leur ressenti sur la soirée, le futur de la Karmine Corp, les prochains événements...

La conférence de presse de Kameto et Prime après le KCorp Xperience

Vous êtes déçus d’avoir perdu le Clasico pendant votre événement ?

Kameto : Ça fait chier parce qu’on aurait aimé mettre la musique à fond à la fin…

Prime : On a eu un super gros gâteau mais pas de cerise. C’est aussi la première fois qu’on a pu fêter le titre avec les gens, les joueurs… Si on devait le refaire, on le referait.

Kameto : C’est pas grave, c’est le jeu hein. Il fallait être chaud pour lancer l’événement en sachant que tu pouvais prendre un clim mais bon. Même les gens ils ont oublié vite, ils ont été hypés par les annonces, le show. Le principal c’est que les gens du public étaient heureux, les gens sur Twitch étaient heureux...

Est-ce que lorsque vous avez parlé du LEC durant cet événement, c’était un moyen d’envoyer un message à Riot pour leur montrer qui vous êtes ?

Kameto : Ils savent qui on est hein. C’était pas une phrase dans le vent comme ça.

Prime : C’est clair sur les ambitions de la structure. On ne peut pas jouer la LFL et les EUM indéfiniment, c’est pour ça que des personnes comme Adam on les fait partir exprès. Comme ça quand ils arrivent en LEC, ils ont été formés par KCorp, le mec sait se tenir. On veut faire ça, développer les joueurs et on veut que ça marche. C’est ce qu’on essaye de faire et on se tue à la tâche.

Des prochains événements comme celui-ci sont-ils déjà prévus ?

Prime : Il y en a d’autres de prévus, après on peut pas en parler plus que ça. Le show n’était même pas fini hier.

Kameto : Laissez-nous respirer un peu. (rire)

Prime : On est tellement transparents qu’on dit les choses aux gens avant même d’avoir avancé sur le truc. On avait 0 certitudes. Il y a plein de trucs qu’il devait y avoir et qu’il n’y a pas eu, et vice versa.

Le meet-up de jeudi, c’est la continuité de cet événement ?

Kameto : On a crié avec les gens…

Prime : On a communié, on n’a pas échangé. 

Kameto : Pas personnellement. On veut prendre plus de temps.

Prime : On veut pas juste être une structure « Ouais ils ramènent trop de monde, ils sont super hypes mais ils s’en foutent un peu. ».

Pas mal de fans se sont plaint du prix élevé des places. Vous pensez à faire des événements moins fous mais pour des gens qui ont un plus petit budget ?

Kameto : Bien sûr, bien sûr. Là c’est juste qu’on voulait frapper fort dès le début pour que les gens comprennent vraiment ce qu’on veut faire.

Prime : Ça c’était l’uppercut de Mike Tyson.

Kameto : On a pas pu faire moins cher parce que même comme ça c’était quand même chaud. Il y a des projets qui sont beaucoup plus abordables mais ça sera pas au Palais des Congrès… Ça sera pas la même scène mais au moins les gens qui ont pas les moyens pourront venir quand même. Dans tous les cas c’est marquant, on est des buteurs.

Pourquoi avoir fait venir votre nouveau roster Rocket League dès aujourd’hui pour découvrir le public ?

Kameto : C’était logique hein !

Prime : Faut savoir que nous on déteste cacher des choses. C’était dur, on voulait vraiment avoir le roster entier pour aujourd’hui, avoir tous les joueurs. On a tout tenté. Quand le Président ou les ministres nous envoient des DM, t’inquiète pas on va renvoyer un DM nous aussi quand on a un problème comme ça. On utilise toute notre force, toute notre âme, toute notre énergie pour réussir les événements. Chaque seconde qu’on a passé ce dernier mois c’était que pour ça.

 La LFL à Aix-en-Provence la semaine dernière c’était techniquement le premier événement physique, ça vous a fait quoi de passer après ?

Kameto : C’était pas notre événement mais on avait l’impression que c’était quand même un peu chez nous. À la caméra en tout cas, il n’y avait que des KCorp, et même les fans des autres équipes ont grave kiffé jouer le jeu des supporters, l’ambiance stade. C’est ça qu’on veut. Quand en arrivant ici t’entends les supporters crier trois heures avant le show, c’est ça qu’on veut.

Prime : Nous on aime bien aussi. On veut faire avancer la scène, faire avancer le gaming. S’il y a un truc qui pète, on ne va jamais faire un communiqué pour dire « N’y allez pas ». On fait partie de la communauté aussi.

 D’habitude les événements esport sont en terrain neutre, aujourd’hui vous avez créé votre « domicile ». Vous pensez que c’est l’avenir de l’esport ?

Kameto : Pour moi le truc final serait que tout le monde ait son stade ou sa petite salle, que les joueurs doivent s’y déplacer, que les fans et les ultras puissent aller là-bas, qu’ils crient plus, comme quand PSG joue contre Manchester United et que t’entend les cris du public.

Prime : On n’est vraiment pas du genre à critiquer les autres structures, on essaye vraiment de faire des trucs qui nous ressemblent au maximum. Comme ça si c’est bien ils vont peut-être le faire aussi, parce que c’est aussi des gros manques à gagner pour eux. Si les gens veulent pouvoir venir voir les matchs, il faut qu’ils puissent. C’est cool de faire 130 000 viewers sur OTP, c’est de l’audience, mais pourquoi on fait pas ça en physique ? Mais bon, c’est ça le gaming aussi, c’est tout neuf. On n’est pas là pour jeter des pierres, nous à la place de critiquer on préfère faire de notre façon et voir si on se casse les dents.

Kameto : On essaye, si ça flop, ça flop, mais pas grave on apprendra hein !

Pourquoi est-ce que les joueurs n’étaient pas sur scène ce soir ?

Kameto : C’était surtout par souci technique et d’équité. Si les deux équipes étaient sur scène, c’est ok, elles vont toutes les deux subir le bruit. Nous on a cherché une solution pour les avoir tranquille en bas, et à la fin du match ils sont montés. S’il y avait les deux équipes on les aurait fait venir sur scène bien sûr. Avec le délai de 3 minutes en plus, il y a pas mal de contraintes, il faut que la ligue accepte, que Riot accepte, que l’autre équipe accepte…

Prime : Si on avait eu 2 ou 3 mois pour préparer le show, il y aurait peut-être eu toute la super week ici, avec un espace pour les autres équipes.

Ça a été difficile de négocier avec Webedia et Riot pour cet événement ?

Prime : Ils ont été assez conciliants. On travaille un peu main dans la main. Ils peuvent dire non à tout moment, mais c’est quoi le but de dire non ? Pour l'instant, on marche sur des oeufs, on essaye d’être respectueux, chacun gère son travail.

Vous cherchez un Discord FR sur League of Legends ? Rejoignez notre serveur communautaire : discutez entre passionnés et soyez informés des derniers articles !