Création de compte

Se connecter

Guides

Voir plus de guides

Articles

Voir plus d'articles

Utilisateurs

Voir plus d'utilisateurs

LoL : Approbation parentale pour les joueurs, informations

Contrôle parental, Temps de jeu, Compte, Accès, Bloqué, Âge, League of Legends.

Si la population sur League of Legends ne cesse d'augmenter, il ne faut pas oublier que la majeure partie de joueurs n'est pas majeure ; c'est pour cela que Riot Games a installé un nouveau système de contrôle parental.

Très peu connu et utilisé du grand public, le contrôle parental est un moyen efficace, pour les parents ne souhaitant pas laisser leurs enfants jouer pendant des heures à des jeux-vidéo, de réguler leur temps de jeu afin qu'ils ne s'épanouissent pas exclusivement face à leurs écrans. Pour pousser les joueurs à aller dans ce sens, Riot Games a su trouver une idée... plutôt originale.

 

Avec ce nouveau système, Riot Games veut faire respecter les lois, notamment celles dédiées aux mineurs. C'est pour cela que seuls les joueurs ayant atteint un certain âge seront dorénavant capables de répondre aux mails envoyés par le support, ou même par la société. Les personnes n'ayant pas encore cet âge devront fournir l'adresse e-mail de leurs parents, afin que ceux-ci puissent répondre.

 

 

 

En Europe, l'âge légal pour répondre à ce genre de mail est 16 ans. Pour créer un compte League of Legends, il en faut au minimum 13. Ces joueurs là devront obligatoirement attendre que leurs parents répondent au support avant de pouvoir commencer ou continuer à jouer au jeu. Si ces derniers ne répondent pas, ou répondent négativement au mail, alors la personne détentrice du compte nepourra pas se connecter avant d'avoir atteint l'âge légal pour répondre aux mails. Et cela vaut pour tout le monde, que vous ayez dépensé de l'argent sur le jeu ou non.

 

Toutefois, il n'est pas précisé comment confirmer que l'adresse mail donnée par les joueurs soit bien celle de des parents. Il serait donc facile de détourner le problème...

Par Aluqat, le 16/05/2018

Réagissez à ce post