Nos articles sur League of Legends

LoL : Interview de MCES Moopz, son passage chez Mad Lions, l'arrivée de Polyokov et ses objectifs en LFL

À l'occasion de la Gamers Assembly, on a posé quelques questions à Moopz, le support de MCES !

Avant de rejoindre MCES, tu as fait un court passage chez Mad Lions en tant qu'entraineur. Peux-tu nous parler de cette décision ?

L’année dernière j’ai fini la saison chez LDLC et j’ai recherché des offres en tant que joueur mais je n’ai rien reçu de très concret. Puis j’ai reçu une offre très intéressante chez Mad Lions mais en tant que coach. Après un mois, même si je m’entendais très bien avec les joueurs et le staff, j’ai décidé de partir.

« Pour le moment, le coaching n’est pas fait pour moi mais je me vois bien faire ça dans quelques années »

Être coach m’a permis de plus regarder les entraînements et les parties, ce que je ne faisais pas forcément avant en tant que joueur. Même si je n’ai fait qu’un segment en tant que coach, ça m’a beaucoup aidé, je vois maintenant les choses d’un autre angle.

J’ai décidé de partir durant la mi-saison, du coup toutes les équipes étaient déjà construites. MCES avait fait un split décevant et voulait faire mieux pour le deuxième split. L’équipe avait des problèmes avec son support, c’est là que je suis arrivé.


 

Ce retour en France te fait du bien ?

Je préfère jouer en France. Je suis là depuis longtemps et je connais beaucoup de gens. Après ça ne me dérangerait pas de jouer sur une autre scène comme j’ai pu le faire chez Mad Lions.

On entend beaucoup que MCES reprend les techniques du sport traditionnel pour les calquer à l’eSport. Concrètement, en quoi cela consiste-t-il ?

On a des cours de sport le mardi et jeudi matin avec un footballeur professionnel à la retraite. Il nous parle de son expérience et nous transmet les valeurs inculquées par le sport traditionnel. C’est un moment convivial car on essaie d’y aller tous ensemble : l’équipe LoL mais également les joueurs Fortnite.

A côté de ça, la structure prend en charge un abonnement à la salle de sport et nous permet de jouer au football ou au basket sur des terrains liés à la franchise Mon Club.

« Pour moi c’est le futur : reprendre les méthodes du sport traditionnel pour les appliquer à l’eSport. »


 

Comment vis-tu ton statut de vétéran au sein de MCES ?

Je ne suis pas forcément celui qui parle le plus dans une équipe, mais là comme je suis le plus ancien, j’essaie d’apporter ce que j’ai appris aux plus jeunes. Dans MCES, il n’y pas de rookie donc tout le monde sait ce qu’il a à faire.

   

Il y a quelques jours, Polyokov a rejoint vos rangs. Qu’est-ce que son arrivée apporte à MCES ?

Je pense que l’on va avoir une meilleure synchronisation entre le midlaner et le jungler. Ca va vraiment beaucoup nous aider. En plus, j’ai déjà joué avec Polyokov il y a plusieurs mois et on s’entendait très bien. Je suis content de pouvoir rejouer avec un ami et pressé de voir ce que nous réserve le prochain split de LFL ; j’ai hâte d’affronter Team-LDLC.

« Avec de l’entraînement, nous pouvons atteindre le top 3 de la LFL et rattraper Team-LDLC et Misfits Premier. »



 

En 2012, tu étais déjà à la Gamers Assembly, tu t’en rappelles ?

C’était ma deuxième victoire en tournoi après la Paris Games Week, je m’en souviens comme si c’était hier car c’est l’une des meilleures victoires de ma carrière. On était pas du tout les favoris avec l’équipe Sypher car il y avait toutes les équipes européennes présentes. Pourtant, on a battu CLG.EU en demi-finale, AbsoluteLegends en finale et j’ai obtenu le titre de MVP !

Merci à Moopz pour son temps !                                                           

Crédits photos : MCES

#}