Création de compte

Se connecter

Guides

Voir plus de guides

Articles

Voir plus d'articles

Utilisateurs

Voir plus d'utilisateurs

LoL : Qui est Nemesis, le nouveau midlaner de Fnatic ?

lol, fnatic, nemesis, caps, midlaner, nouveau, joueur, league of legends, LEC, S9

Aujourd'hui, nous allons partir à la découverte du joueur qui remplace Caps sur la midlane de l'équipe Fnatic en LEC : le jeune Nemesis.

Alors que le midlaner danois Rasmus « Caps » Winther a décidé de rejoindre G2 Esports, Fnatic a opté pour un rookie assez peu connu par les non initiés. Découvrez donc Nemesis, ce jeune joueur qui aura la lourde tâche de remplacer la superstar danoise au sein de l’organisation championne en titre.


Du haut de ses 18 ans, Tim « Nemesis » Lipovšek est arrivé dans la Ligue espagnole (LVP) en Octobre 2017 sous les couleurs de MAD Lions. Pour sa première saison, il atteint la deuxième place juste derrière Giants Only The Brave. Bien que très jeune, il s’illustre auprès des observateurs grâce à un gameplay très agressif en jouant des picks comme Yasuo ou Irelia. Cependant, il s’est fait aussi remarquer sur d’autres champions comme Galio ou Ryze.

 

Des images valent mieux qu’un long discours

 

Il rafle le titre national contre Moviestar Riders sur le score de 3 à 0. Avec cette victoire, MAD Lions participe à l’European Master où de nombreux observateurs ont placé cette équipe dans les favoris du tournoi. Nemesis brille lors de cette compétition notamment sur Azir où il affiche un 100% de winrate en 4 parties et un KDA de 18. Ses performances montrent qu’il est capable d’être un joueur majeur dans une équipe de haut niveau. Malheureusement, Froggen et les siens sont les favoris du tournoi et le joueur slovène n’arrive pas à faire la différence pour amener ses coéquipiers en finale.

 

Cependant, cette défaite n’a pas coupé l’élan autour de Nemesis et de ses coéquipiers, bien au contraire. En effet durant l’été, le parcours de l’organisation a été assez difficile (le groupe termine seulement à la quatrième place lors de la saison régulière). Pour autant, MAD Lions réalise un excellent parcours en playoffs avant de s’imposer face à Vodafone Giants en finale.

 

Pour beaucoup, l’avenir de Nemesis est déjà tracé du fait dans un premier temps de ses performances individuelles avec une très bonne performance sur son Galio (100% de winrate), il a pu s'illustrer par ses prises de décision qui ont permis à son équipe de remporter la victoire. Dans un second temps avec ses résultats collectifs, en effet sur douze parties au sein de la compétition européenne, MAD Lions ne concède que trois rencontres. Après un parcours compliqué en quart de finale et demi-finale (victoire 2 à 1), les lions se lâchent et ne font qu’une bouchée de Ninja in Pyjamas (victoire nette 3 à 0).

 

Nemesis sous les couleurs de Fnatic LoL (Source)

 

Le départ de Caps chez G2 Esports a donné une opportunité à Nemesis de rejoindre les LEC au sein de la formation vice championne du monde. De plus, ce choix semble pertinent car on retrouve le rookie sur des champions assez similaires à ceux que jouait Caps lorsqu’il était le midlaner de Fnatic. C’est pour cette raison, qu’au vu de son style de jeu et de l’effectif qui l’entoure, qu'il a toutes les qualités pour s’imposer comme un des meilleurs midlaners de sa région.

 

Une nouvelle rivalité va-t-elle se créer entre Caps et Nemesis ?

 

D’une des meilleures équipes hors LEC à la meilleure formation européenne (deux titres européens et une place de vice-champion du monde en 2018), Nemesis se retrouve aujourd’hui sous le feu des projecteurs.

Les fans attendent beaucoup de ce midlaner qui aura la lourde tâche de prendre le relai de Caps, ce qui peut être compliqué pour un jeune joueur. On sait aussi que certains rookies n’ont pas pu s’imposer chez Fnatic comme Klaj par exemple. Cependant, les derniers rookies ayant porté les couleurs de Fnatic ont réussi à monter dans la hiérarchie des joueurs du Top Européen (Caps et Broxah). Néanmoins, son expérience chez MAD Lions, son niveau de jeu et son nouvel environnement devraient lui permettre de pouvoir s’imposer au plus haut niveau.

Par Rivac, le 24/12/2018

Réagissez à ce post