Création de compte

Se connecter

Guides

Voir plus de guides

Articles

Voir plus d'articles

Utilisateurs

Voir plus d'utilisateurs

LoL : Vitality.Bee bat Misfits Premier - Récap LFL 2019

League of Legends, LoL, LFL, Vitality.Bee, Misfits Premier

On revient sur le duel des équipes académiques de la LFL : Misfits Premier contre Vitality.Bee.

Après une première journée de mise en jambe hier, la deuxième journée du Summer Split de la LFL a été le théâtre du premier choc de la compétition : Vitality.Bee contre Misfits Premier. De par leur statut de formations académiques, la rencontre entre les deux collectifs est un événement particulier puisqu’il incarne l’affrontement de deux modèles. D’un côté, la structure à l’abeille a misé sur les talents locaux et le long terme, afin de s’ancrer un peu plus comme le porte-étendard de l’hexagone sur League of Legends. De l’autre celle au lapin a fait le choix de ne recruter aucun joueur français, afin de performer le plus rapidement possible et d’avoir un partenaire d'entraînement pour l’équipe LEC. L’affiche était donc attendue, et ce malgré le Spring Split qui avait clairement tourné en faveur de Misfits Premier, éliminant Vitality.Bee en Playoffs avant de remporter les European Masters.

 

La veille la bande à Shemek a réalisé une perfect game de 25 minutes, preuve des progrès réalisés par l’équipe, tandis que le jeu proposé par Misfits reste volatile tant il se repose en partie sur ses individualités. Et comme contre ROG Esport, Vitality a montré qu’elle avait bien préparé sa rencontre, en choisissant un deux contre deux mid/jungle supérieur dans les premiers niveaux (Rek’sai/Azir contre Karthus/Akali) afin de permettre à Skeanz de contenir LIDER. Le plan fonctionnera à merveille, Shemek obtenant le premier sang sur Kirei très tôt tandis que Skeanz trouvera deux kills sur le midlaner de Misfits avant 8 minutes de jeu.

 

 

 

Néanmoins Vitality va commettre une erreur sur une agression botlane, réduisant à néant son bon début de partie. Durant un temps Misfits va profiter de cet avantage pour dominer la carte (+4200 golds à 16 minutes), mais la structure à l’abeille va une nouvelle fois faire preuve d’une excellente lecture du jeu de son adversaire. En effet les champions d’Europe ont tendance à exposer des joueurs en sidelane, ce que ne manquera pas d’exploiter la bande à Trayton.

 

Cette stratégie collective mise en place va permettre à Vitality.Bee de reprendre le contrôle de la partie et de finalement l’emporter, avec au passage une très bonne maîtrise des teamfights, d'autant que les performances individuelles de ses deux carrys sont également à souligner. Que ce soit Saken sur Azir qui termine la partie avec un score de 5/2/15 et pratiquement le double de dégâts infligés que son vis-à-vis, ou le Lucian de Toaster qui finit avec un score de 12/2/8.

 

 

 

Au terme de cette partie très disputée et que l’on pourrait qualifier de bain de sang (41 kills en 32 minutes), c’est donc bien Vitality.Bee qui s’est imposé. Tant collectivement qu’individuellement, la formation semble avoir nettement progressé et pourrait bien jouer les premiers rôles au sein de la LFL. On a déjà hâte d’être mercredi prochain pour la voir à l’oeuvre contre le champion en titre, Team-LDLC.


 

 

lol-esport-planning

Suivez toutes les compétitions de LoL

Par ZlatanOvic, le 23/05/2019

Réagissez à ce post