Création de compte

Se connecter

Guides

Voir plus de guides

Articles

Voir plus d'articles

Utilisateurs

Voir plus d'utilisateurs

LoL : Worlds, les équipes qualifiées au mondial 2020

League of Legends, LoL, LoL, League of Legends, Worlds, mondial, 2020, S10, équipes, qualifiées, teams, LEC, LCS, LCK, LPL.

Alors que les Worlds approchent à grands pas, nous vous présentons toutes les équipes qualifiées pour le tournoi de LoL le plus important de l'année.

Les Worlds de League of Legends commencent à la fin du mois de septembre, il est grand temps de faire un tour d'horizon des différentes équipes qualifiées. Avec l'incapacité des deux qualifiés vietnamiens de se rendre au tournoi, ce sont 22 équipes provenant de 11 régions qui s'affronteront pendant près d'un mois à Shanghai, en Chine.

 

 

Les équipes du LEC (Europe) qualifiées aux Worlds

 

G2_Esportslogo_square

G2 Esports - Seed 1

Sans grande surprise, les finalistes de 2019 pourront retenter leur chance en 2020. Malgré quelques difficultés au cours de la saison régulière, en particulier au segment d'été, les coéquipiers de Caps ont réussi à se qualifier en obtenant un top 4 lors des playoffs. Ils ont débloqué le premier seed en battant une fois de plus Fnatic en finale.

Fnaticlogo_square

Fnatic - Seed 2

Similaire à G2 Esports, il aurait été très surprenant que Fnatic ne se qualifie pas pour les Worlds. Pourtant, l'équipe a eu beaucoup de problèmes durant les dernières semaines, risquant même de ne pas se qualifier aux playoffs et donc au mondial avant les derniers jours de la saison régulière. Elle semble toutefois avoir redressé la barre, en étant d'ores et déjà qualifiée pour la finale du LEC.

Rogue_logo_square

Rogue - Seed 3

Après un début d'année compliqué, Rogue a réussi à briller lors du summer split, terminant la saison régulière à la première place et sécurisant instantanément sa qualification aux Worlds. La bande de rookies devra faire ses preuves, tandis que la botlane de Vander et Hans sama feront leur retour au mondial après plusieurs années d'absence.

MAD_Lionslogo_profile

MAD Lions - Seed 4

MAD Lions est de loin l'équipe la moins expérimentée du LEC, avec 4 joueurs dont c'est la première année et Humanoid qui a commencé sa carrière en 2019. Pourtant, les rookies ont montré énormément de prouesses durant la saison régulière, décrochant avec aise la seconde place. Reste à voir s'ils réussiront à garder la tête froide aux Worlds.

 

Les équipes de la LPL (Chine) qualifiées aux Worlds

 

Top_Esportslogo_square

Top Esports - Seed 1

Top Esports a été menée par les incroyables performance de son midlaner Knight, les propulsant au sommet de la LPL. Après leur victoire régionale, l'équipe est directement qualifiée pour les Worlds et devrait être un des favoris du tournoi, notamment grâce à la présence de JackeyLove qui revient récupérer son titre.

JD_Gaminglogo_square

JD Gaming - Seed 2

Si c'est Top Esports qui a remporté la finale du summer split, JD Gaming leur a tout de même donné du fil à retordre. Grâce à l'excellent duo mid/jungle de Yagao et Kanavi, cette équipe devrait également être redoutable lors du mondial. Si elle dispose de moins de joueurs expérimentés que les champions de la LPL, elle n'a rien à leur envier en termes de performances individuelles.

Suninglogo_square

Suning - Seed 3

Il s'agit du premier tournoi international pour Suning et pour ses joueurs, mis à part SwordArt, ancien support de Flash Wolves. Pourtant, les lions devraient être prêts à en découdre, et ne sont pas à sous-estimer en tant que la troisième meilleure équipe chinoise.

LGD_Gaminglogo_square

LGD Gaming - Seed 4

LGD Gaming est la seule équipe chinoise à retourner aux Worlds cette année. Après son échec de 2015, alors même qu'elle était vue comme favorite, l'écurie a beaucoup changé mais elle reste néanmoins dangereuse. En effet, pour se qualifier au mondial elle a dû battre les champions du monde de 2018 : Invictus Gaming. Elle compte également dans son effectif plusieurs joueurs expérimentés, comme Peanut, xiye et Kramer.

 

Les équipes de la LCK (Corée du Sud) qualifiées aux Worlds

 

DAMWON_Gaminglogo_square

DAMWON Gaming - Seed 1

Après une performance respectable aux Worlds 2019, DAMWON Gamign est revenue en force en 2020. Menée par un des topsides les plus effrayants du monde (Nuguri, Canyon et ShowMaker), cette équipe a remporté la LCK avec aise et se place directement en tant que potentiel favori du tournoi.

DRXlogo_square

DRX - Seed 2

DRX est d'ores et déjà qualifiée grâce à ses points de championnat, et peut encore jouer pour le 1er seed puisqu'elle doit affronter DAMWON Gaming en finale. Avec des joueurs iconiques tels que Deft et Chovy, et le rookie support le plus prometteur de la LCK en la personne de Keria, l'écurie coréenne sera capable de prouesses mécaniques aux Worlds, si tant est qu'elle arrive à avoir un mental solide.

Gen.Glogo_square

Gen.G - Seed 3

Après un échec en playoffs, Gen.G a su remonter la pente lors de la finale régionale. Directement qualifiée en finale du gantelet grâce à ses performances en saison régulière, elle a balayer T1. Avec plusieurs vétérans tels que Clid, Bdd et surtout le champion du monde Ruler, cette équipe n'est pas à prendre à la légère et pourrait jouer le trouble-fête dans un groupe.

 

 

Les équipes des LCS (Amérique du Nord) qualifiées aux Worlds

 

Team_SoloMidlogo_profile

Team SoloMid - Seed 1

Grand retour au mondial pour TSM qui n'avait pas réussi à s'y qualifier depuis 2017. Avec le retour de Doublelift au sein de la line-up, et un Bjergsen plus en forme que jamais, l'équipe la plus titrée d'Amérique du Nord a réussi à reprendre sa couronne en arrachant une victoire des LCS, décrochant ainsi le premier seed.

FlyQuestlogo_square

FlyQuest - Seed 2

Contre toute attente, c'est FlyQuest et non Cloud9 qui a réussi à se qualifier aux Worlds. Menée par PowerOfEvil et IgNar, qui feront leur retour sur la scène internationale, cette équipe a réussi à être dans le top 3 des LCS durant quasiment toute l'année, et a même réussi à décrocher la deuxième place lors du segment d'été.

Team_Liquidlogo_square

Team Liquid - Seed 3

Après le spring split le plus catastrophique de son existence, Team Liquid a pris un pari risqué en se séparant de son ADC star, Doublelift. En conséquence, elle a réussi à terminer à la première place de la saison régulière, et reste un des favoris des LCS malgré une défaite en winner finale face à FlyQuest. Cette équipe a la chance d'avoir l'un des rosters les plus expérimentés du tournoi, avec des champions du monde tels que CoreJJ et Impact.

 

Les équipes de la PCS (Taïwan, Hong Kong et Macao) qualifiées aux Worlds

 

Machi_Esportslogo_square

Machi Esports - Seed 1

Après de nombreuses apparitions dans le top 3 en LMS, Machi Esports a finalement trouvé sa réussite depuis le changement de nom de la ligue. Pour se faire, elle a fait venir des joueurs des équipes présentes aux Worlds l'an dernier, comme Koala, ancien support de J Team, et M1ssion qui jouait à la midlane pour HKA en 2019.

PSG_Talonlogo_square

PSG Talon - Seed 2

Vous avez bien lu : le Paris Saint-Germain sera aux Worlds. Le club de football français a acheté le seed de Talon Esports au mois de juin, et a intégré à sa line-up d'anciens joueurs de HKA (Unified et Kaiwing), et a conservé l'ancien toplaner de Flash Wolves Hanabi.

 

Les équipes Wildcard qualifiées aux Worlds

 

Unicorns_Of_Lovelogo_square

Unicorns Of Love - LCL (Russie)

Alors qu'elle n'avait jamais réussi à se qualifier aux Worlds lorsqu'elle était en Europe, l'équipe à la licorne pourra à nouveau prouver sa valeur à l'international après une victoire de la ligue russe. Depuis sa prestation au mondial en 2019, elle a ajouté une nouvelle botlane composée de Gadget et SaNTaS, réunissant l'intégralité de l'ancien roster de Vega Squadron qui avait montré une excellente performance au MSI l'année passée.

Rainbow7logo_square

Rainbow7 - LLA (Amérique latine)

Après une qualification au MSI en 2018, Rainbow7 revient sur la scène internationale avec un tout nouveau roster. Parvenant à détrôner Infinity Esports et Isurus qui ont historiquement dominé la ligue d'Amérique latine, cette équipe possède un effectif jeune qui n'a rien à perdre et pourrait créer des upsets.

Legacy_Esportslogo_square

Legacy Esports - OCE (Océanie)

Après plusieurs années dans le top 3 de l'OPL, Legacy Esports va finalement pouvoir faire ses preuves aux Worlds. En 2020, elle a dominé la ligue océanique, en remportant les deux splits grâce notamment à l'ancien duo topside de MAMMOTH : le jungler Babip et le toplaner coréen Topoon.

SuperMassivelogosquare

Papara SuperMassive - TCL (Turquie)

Anciennement connue sous le nom de SuperMassive Esports, l'équipe de Zeitnot revient une fois de plus aux Worlds. Toujours menée par son fantastique support coréen SnowFlower, c'est le vétéran KaKAO qui a cette fois rejoint la line-up durant l'été pour leur donner peut-être le boost nécessaire pour se qualifier au main event cette année.

V3_esportslogo_square

V3 Esports - LJL (Japon)

V3 Esports a finalement réussi à décrocher un titre. Après des années à vivre dans l'ombre de DetonatioN FocusMe, équipe qui s'est rendue aux Worlds à plusieurs reprises, ce jeune roster a enfin pu battre ses démons. Mené par deux solo-laners coréens (Paz et Archer), il pourrait créer la surprise lors du play-in.

INTZlogo_square

INTZ - CBLOL (Brésil)

Après une dernière apparition aux Worlds en 2016, INTZ a finalement réussi à se requalifier pour le tournoi le plus prestigieux de la saison. Le roster 100 % Brésilien a beaucoup de poids sur ses épaules s'il souhaite montrer au monde que la CBLOL est compétitive, après des résultats internationaux décevants par le passé venant du représentant de cette ligue.

 

 

guides-saison-10-lol

Tous nos guides de champions

index-competitons-lol

Index des compétitons

Par Sting, le 09/09/2020

Réagissez à ce post