Nos articles sur League of Legends

Worlds 2019 : Les équipes à suivre au mondial de LoL

Les Worlds 2019 ont débuté, gros plan sur les équipes qui vont faire vibrer la compétition.

Les Worlds de League of Legends commencent et vont rythmer le mois d'octobre. Mais quelles équipes faut-il suivre en priorité ? Nous vous avons dressé une petite liste !

Les favoris 

G2 Esports (LEC)

 

En mai dernier, G2 Esports est devenue la première équipe occidentale de l’histoire à remporter le Mid-Season Invitational, mettant ainsi fin à 3 ans de déception internationale.

Mené par le MVP du MSI Rasmus « Caps » Winther et le MVP du LEC Summer Split Marcin « Jankos » Jankowski, G2 a confirmé sa domination continentale en remportant un 6e titre européen au terme d’une lutte acharnée avec Fnatic. Novatrice, imprévisible et menaçante à tous les postes, la formation européenne arrive avec l'étiquette de grand favori des Worlds 2019.
 

SK Telecom T1 (LCK)

Avant-dernier du classement de la LCK après trois semaines de compétition, SK Telecom T1 a connu un début de Summer Split mouvementé. L’équipe s’est finalement ressaisie en trouvant les bons ajustements, notamment en remplaçant Mata par Effort au poste de support et a remporté 10 de ses 12 dernières séries.

L’efficacité du duo Faker - Clid a permis à l’écurie coréenne de survoler les playoffs et de soulever un second titre consécutif. Revancharde et en grande forme, l’organisation aux trois titres mondiaux s’impose logiquement comme l’un des favoris pour soulever la Summoner's Cup en novembre prochain à Paris.
 

 

 FunPlus Phoenix (LPL)

 

FunPlus Phoenix a fait preuve d’une constance quasi sans faille en LPL cette année. Demi-finaliste au Spring, l’équipe chinoise a remporté le Summer Split en écrasant RNG 3 à 1 en finale.

Connu pour ses picks fantaisistes sur la midlane, le MVP du Spring Split de la LPL Kim « Doinb » Tae-sang sera le joueur à suivre de cette formation et pourrait bien marquer la compétition. Difficile à affronter à cause de son style de jeu unique et versatile, le champion de LPL s’annonce comme un sérieux client à la victoire finale. 
 

 

 

Les Outsiders des Worlds 2019

 

Griffin (LCK)

L'ascension incroyable de Griffin continue. L’équipe de Viper a une fois de plus réalisé une formidable saison régulière au Summer et s'est qualifiée pour la 3e fois consécutive en finale de la LCK en 3 participations, mais a encore une fois laissé passer le titre.

Quelques semaines après la lourde défaite de Griffin en finale du Summer Split face à SK Telecom T1, un conflit a éclaté au sein de l’organisation coréenne. Cela s’est conclu par le départ de cvMax, le coach qui a mené la formation des Challengers Series jusqu’au Worlds.

Invité sur un stream coréen, l’ancien coach de Griffin est revenu sur les raisons de son départ ainsi que sur l’impact de ce dernier : 

« Je sais que cela peut sembler fou, mais je peux assurer que mon départ n'impactera en rien le style de jeu de Griffin et que l’équipe a de très grandes chances de remporter les Worlds » 

 

 
 

RNG (LPL)

 

Qualifié pour la 4e fois de suite pour les Worlds (6 qualifications au total), l’iconique équipe chinoise continue sa poursuite du graal.

Centré comme à son habitude autour de Jian «Uzi » Zi-Hao, RNG a réalisé une excellente campagne de playoffs en Summer, se hissant jusqu’en finale. Lors des précédents Worlds, l’AD-centrique de l’écurie chinoise avait vite montré ses limites, le succès de RNG dépend de sa capacité à trouver d’autres conditions de victoire que de tout miser sur Uzi
 

Fnatic (LEC)

 

Meilleurs ennemis de G2 Esports au Summer, Fnatic a mené une joute intense avec les rois d’Europe en playoffs. À deux reprises en position de clore la série, la formation britannique a chuté à chaque fois au pied du mur et s'est inclinée en 5 parties. 

Durant la saison régulière du summer split, l’organisation européenne a fait preuve de créativité au niveau du style de jeu et des compositions, ce qui est une bonne chose en vue de la phase de poule du Main Event. Autre bonne nouvelle, l'intégration de Nemesis est un succès ! Le jeune midlaner slovène a brillé au Summer et a tenu tête à Caps à plusieurs reprises en playoffs. 

Tombé dans le groupe probablement le plus compliqué du tournoi aux côtés de SK Telecom T1 et RNG, l’équipe de Rekkles sera sous une pression constante et devra entrer directement dans la compétition à son meilleur niveau et pour espérer atteindre les phases finales.
 

Les possibles surprises aux Worlds 2019

Invictus Gaming (LPL)

 

Champion du monde magnifique et historique l’an passé, Invictus Gaming a confirmé son nouveau statut en inscrivant son nom au palmarès de la LPL, pour la première fois au Spring. Favori incontestable du MSI, les champions du monde répondent aux attentes en survolant la phase de groupe du Main Event. Puis, à la surprise générale, chutent face aux champions des LCS, Team Liquid, 3 à 1.

Durant le Summer Split, IG apparaît affaibli et semble avoir du mal à se relever de cette contre-performance. TheShy a tenté de mener les troupes mais son manque de régularité fait de lui un pilier instable. JackeyLove se montre quant à lui régulier mais la fragilité de l’équipe chinoise en mid game empêche au carry AD d’exprimer son plein potentiel. 

Finalement qualifié de justesse pour les playoffs, le vainqueur Invictus se fait écraser dès le premier tour. Alors que l'on ne les attendait plus, les champions du monde en titre ont remonté la pente, renouant avec leur style de jeu explosif et ont obtenu le droit d’aller défendre leur titre en remportant les régionales. Bien que clairement en méforme, l’aura du champion pèse toujours sur Invictus Gaming. 

Team Liquid (LCS)

 

Habituellement abonné à la contre-performance sur la scène internationale, Team Liquid a créé la sensation en faisant chuter Invictus Gaming en demi-finale du MSI. 

Toujours aussi dominante sur les terres de l’Oncle Sam, la franchise nord-américaine a remporté son 4e titre LCS consécutif cet été. Mené par une duolane Doublelift-CoreJJ au sommet de son art, Liquid a toutes les cartes en main pour enfin réaliser une performance digne de ses ambitions mondiales.
 

 

DAMWON Gaming (LCK)

 

Équipe au grand potentiel venue de Challenger series, DAMWON Gaming a un parcours comparable à celui de Griffin. 

Dès son arrivée parmi l’élite, la jeune organisation coréenne fait partie des têtes d’affiche de la LCK en saison régulière (5e au Sping, 2e au Summer) mais s’écroule une fois arrivée aux séries décisives à cause de son manque d'expérience. Dirigée par le MVP du Summer Split, Canyon, ainsi que leur toplaner star Nuguri, la jeune line-up est finalement parvenue à se qualifier pour les Worlds en remportant les régionales.

Première formation coréenne à passer par la phase de Play-in, DAMWON va devoir profiter de ce tournoi de qualification pour engranger expérience et confiance, dans le but d’arriver à 100 % au Main Event et pourquoi pas surprendre le monde entier en allant loin dans la compétition. 

Toutes les infos sur les Worlds 2019