Nos articles sur Twitch TV

Sowdred : faire vivre le foot sur Twitch, interview du streamer

Véritable passionné du ballon rond et particulièrement de la Ligue 1, il fait vivre des matchs de foot en direct en partageant son énergie débordante à tout son chat. Rencontre avec Sowdred, un streamer fraîchement arrivé sur Twitch.

L'époque où les streamers Twitch diffusaient presque uniquement du gaming est révolue. Aujourd'hui, nombreuses sont les utilisations de la plateforme de diffusion d'Amazon. Et parmi elles, certains s'adonnent à partager leur passion du football. C'est le cas de Sowdred, avec qui nous avons pu échanger.

Sowdred diffuse presque quotidiennement sur Twitch. Il cumule plus de 50 000 followers et attire plusieurs milliers de viewers par stream. Sa passion du live n'est pas nouvelle, il diffuse depuis plus de 4 ans sur YouTube, où il a plus de 500 000 abonnés, mais il a récemment décidé de migrer sur Twitch. Voyons les raisons derrière cette décision !

De l'interaction

« L’interactivité est largement accrue par rapport aux autres plateformes. Il y a tous les outils nécessaires pour mettre en avant la communauté » explique Sowdred. Parmi les fonctionnalités, il y a les fameux points de chaîne : « J’ai beaucoup pris en main les points de chaîne. Ça va vraiment avec le foot : au début du match je demande au chat s’il voit un but dès les 15 premières minutes. Les viewers sont en demande : ils attendent que les points de chaîne ! Limite plus que le match lui-même. »

« Ce qui fait la différence, c'est tous les outils qui permettent de mettre en avant la communauté. Le chat est plus lisible, la communauté est plus mature. Mon choix est centré quasiment que sur les outils pour échanger avec la communauté. » - Sowdred

Centré sur le live, Twitch offre en effet de nombreux outils pour créer de l'interaction, et son chat est toujours très animé. C'est un espace où les communautés sont très soudées.

Un véritable show !

« Je kiffe OBS. J’ai appris en streamant. Si un jour j’arrête mes streams (je n’espère pas !), je serais chaud de fou de faire des assets pour d’autres streamers, ou de travailler en régie, parce que c’est quelque chose qui me plait énormément » nous explique le streamer. Et il faut dire que son dispositif est impressionnant. Les résultats en direct, des sondages liés au chat en plein écran et en temps réel, la position des joueurs sur le terrain, la météo, le nom de l'arbitre du match, les compositions d'équipe, les stats de possession et même l'emplacement du ballon sur le terrain en temps réel, il y a tout pour vivre le match, pour sentir ce qu'il se passe et ce sans diffuser une seule image, ce qui serait impossible, la faute aux droits.

Et tout ça est possible grâce à des outils comme OBS et à l'arrivée de nouveaux prestataires, qui proposent des solution agiles et innovantes : « A la base j’étais graphiste, donc j’avais cette facilité à créer des assets pour mes lives. J’ai aussi un partenaire, avec qui j’ai travaillé pour mes nouveaux affichages. Ca m’a permis d’automatiser mes affichages au niveau des stats et si demain je veux aller streamer dans un stade, c’est possible, car je n’ai besoin que de mon ordinateur portable. Tous mes assets sont sur internet. J’ai juste à mettre le lien qu’ils me fournissent et avec un Stream Deck je peux changer les scènes comme je veux. »

Fan de foot. Du foot !

Sowdred a le profil du passionné : footballeur depuis tout petit, inspiré par son père, ses oncles et ses cousins, il suivait l'équipe de France en clair à la télé, et écoutait les matchs à la radio. « Mes parents n’avaient pas forcément les moyens d’avoir les matchs, alors je suivais beaucoup les multiplex Europe 1. C’est sûrement la seule que je captais dans mon petit village en Normandie ! »

Sa particularité, c'est qu'il n'a pas de club préféré ! « Ca a toujours été comme ça. J’aime beaucoup les clubs français, je les soutiens en coupes d’Europe, je supporte l’équipe de France. Je kiffe le foot depuis que je suis gamin, mais je n’ai jamais eu de club préféré », explique-t-il avant de préciser : « C’est très rare et souvent accompagné d’incompréhension. Certains pensent que je cache mon club de prédilection, pour qu’on ne pense pas que je prenne parti, mais pas du tout. Je ne m’attache qu’aux clubs dans lesquels j’ai joué ! »

Il a joué sérieusement jusqu'à ses 18 ans, jusqu'au niveau régional, au poste de milieu défensif. « La période la plus sérieuse, c’était dans le club de ma ville au CAL, j’ai joué la Coupe Gambardella en U19 première année ». Malheureusement, des problèmes aux genoux et son activité très chronophage l'ont éloigné des terrains. Mais il vit encore sa passion à 100 %, et continue à la partager à des milliers de viewers. 

Un nouveau souffle pour le foot

Cette façon de diffuser le foot est nouvelle. « Si les jeunes s’intéressent moins au foot, c’est aussi parce qu’il est moins accessible », constate-t-il. « Quand on voit le prix des abonnements et le nombre d’abonnements qu’il faut avoir pour pouvoir consommer du foot, c’est… Bizarrement, il y a plus de matchs à la télé, mais par rapport à quand j’étais plus jeune, il y en a autant en clair. »

Alors peut-être que Twitch arrive à point nommé, dans ce contexte de droits médias difficiles et d'accessibilité critiquée.

Aujourd'hui, des clubs comme l'OM ou le PSG ont tenté l'expérience de produire du contenu sur Twitch, allant même jusqu'à diffuser des matchs. « Quand l’OM ou le PSG diffusent un match amical de préparation en début d’année, forcément le supporter se sent valorisé, parce qu’il sent que le club veut faire l’effort d’aller vers lui, qu’il met quelque chose en place pour proposer du contenu en plus. Donc c’est forcément positif », explique Sowdred. « C’est un lien direct entre le club et le supporter. Si tu es fan de l’OM, mais que tu habites en Normandie, c’est difficile de se rendre au Vélodrome. Tu peux être un bien plus grand fan que celui qui se rend au stade toutes les 2 semaines, mais tu es quand-même à distance. Alors que ce lien direct créé sur Internet, c’est une plus-value énorme pour le supporter, il se sent vraiment au cœur du club. »

Un rêve

« Quand t’es petit et que tu es vraiment fan de foot, il y a deux choix : soit tu veux devenir footballeur professionnel (ou entraîneur etc), c'est le rêve ultime, mais il y a beaucoup de sacrifices, soit tu veux devenir commentateur », résume Sowdred. « Quand on regarde le match à la télé, le commentateur est limite aussi important que l’image. Et ça se ressent particulièrement quand c’est pas bien commenté ! »

Une chose est sûre, avec ce genre de contenu, il y a autant de façon de commenter que de streamers qui diffusent leur contenu. Et à ce propos, tout le monde peut s'y mettre : « Il y a des tutos sur tout. Je ne connaissais pas OBS avant de commencer à l’utiliser et aujourd’hui c’est l’outil que j’utilise le plus, avec Photoshop. Avec OBS, seule ton imagination te limite ! Honnêtement, tu peux tout faire avec OBS ! »

En tout cas, pour Sowdred, ce n'est que le début : « Le but c’est de continuer de se développer. Je n’ai pas de limites, comme OBS ! »

Sowdred sur Twitch.