Création de compte

Se connecter

Guides

Voir plus de guides

Articles

Voir plus d'articles

Utilisateurs

Voir plus d'utilisateurs

WoW : Dixième Anniversaire de Wrath of the Lich King

World of Warcraft, Wrath of the Lich King, Anniversaire, Blizzard, 10 ans, WoW.

Peu de temps après la défaite du démon Kil'Jaeden, il était déjà temps pour les aventuriers de se rendre en Norfendre pour affronter et défaire le Roi-Liche...

En ce 13 novembre 2018, l'extension la plus aimée de World of Warcraft fête ses 10 ans ! Il s'agit bien évidemment de Wrath of the Lich King ! Mais sont-ce simplement les souvenirs qui agissent comme un filtre, ou bien cette deuxième extension était-elle réellement aussi grandiose que ce que la communauté rapporte ?

Revenons 10 ans en arrière, à quelques jours du lancement de la nouvelle extension...

 

 

Retour à la vie

 

Les joueurs sont exténués ; cela plusieurs mois déjà que le progress du Plateau du Puit de Soleil est terminé, et ce dernier n'a pas forcément été évident. La communauté est toujours impatiente de découvrir des nouveautés, mais comment perfectionner un jeu qui, à leurs yeux, l'est déjà ? Mais Blizzard avait, à l'époque déjà, plus d'un tour dans son sac. Après avoir vécu le simili règne d'Arthas dans Warcraft III, et vu sa lente transformation en Roi-Liche, il était temps pour les héros d'Azeroth d'affronter ce prince déchu.

 


Arthas siègeant au sommet de la Citadelle de la Couronne de Glace

 

 

Les morts rentrent dans le rang

 

Si l'histoire paraît grandiose et palpitante, ce n'est rien en comparaison de ce qui allait arriver. Outre les habituelles nouveautés comme les donjons, les nouvelles zones, un nouveau continent avec l'arrivée du Norfendre ; la première classe héroïque a fait son apparition en jeu : le Chevalier de la Mort ! Relevés par Arthas pour se créer une armée, ces derniers ont pu retrouver leur liberté au prix d'une sanglante bataille menée contre les paladins de la Chapelle de l'Espoir de Lumière. Débloqués uniquement lorsque l'un de vos personnage atteignait le niveau 55, cette classe était disponible pour tout le monde, et a fait l'objet d'une suite de quêtes spécifiques où son passé est mis à rude épreuve.

 


Un Chevalier de la Mort

 

 

Améliorations et approfondissement de Gameplay

 

Un nouveau métier a fait son apparition. Après l'introduction de la Joaillerie à The Burning Crusade, la Calligraphie s'immisce dans le jeu afin d'améliorer les sorts et compétences de chaque classe ! La personnalisation du gameplay permettait, via les nouveaux sorts et talents disponibles, de rendre unique chaque personnage. Ce fut aussi l'occasion d'ajouter de quoi récompenser les joueurs avec le système de « Hauts Faits ». Ces derniers permettaient l'obtention de titre ou de montures en accomplissant quelque chose jugé comme difficile, ou au moins de peu simple. Cela a permis d'instaurer une nouvelle compétition entre les joueurs : la course aux points de Hauts Faits ! Mais ils avaient aussi un autre but, celui de récompenser de manière définitive et officielle ceux qui viendraient à bout des boss de raid en premier !

C'est d'ailleurs pendant cette extension que les raids ont pris leur forme définitive, jusqu'à Warlords of Draenor. Tout d'abord à quarante lors de Vanilla, ils sont devenus des instances de 25 personnes lors de The Burning Crusade, avant d'être disponible entre 10 et 25 joueurs en Norfendre. Il aura fallu attendre la patch 3.3.2 pour voir apparaître le mode héroïque, soit pile à l'heure pour aller détrôner un mort !

 


Fanart du Temple du Repos-du-Ver réalisé par Illiuuna

 

Si cette extension reste dans la tête des joueurs ce n'est pas un hasard. Elle a permis au jeu de s'améliorer grandement en apportant de nombreuses nouveautés (comme la recherche de donjons) mais aussi parce qu'elle a su stabiliser le PvE pour permettre à tous les aventuriers de découvrir les raids et leurs sercrets !

Par Aluqat, le 13/11/2018

Réagissez à ce post