Création de compte

Se connecter

Guides

Voir plus de guides

Articles

Voir plus d'articles

Utilisateurs

Voir plus d'utilisateurs

WoW : Quatrième Anniversaire de Warlords of Draenor

World of Warcraft, Warlords of Draenor, Anniversaire, Blizzard, 4 ans, WoW, extension, sortie, wod

Sorti le 13 novembre 2014, Warlords of Draenor est la cinquième extension de World of Warcraft, apportant des changements majeurs à la franchise !

Trois ans après sa sortie, retour sur Warlords of Draenor cinquième extension de World of Warcraft, qui dès sa présentation au public en 2013 a soufflé une sorte de renouveau sur la série. Considéré par les fans du MMORPG comme un retour aux sources après la sortie de son trailer officiel, WoD sera finalement une aventure présentant de nouveaux concepts tant au niveau de l'histoire que de la façon de jouer. Si pour une partie des joueurs, l'extension ne fait pas partie des favorites, elle a mis en place des éléments qui furent ensuite agrémentés et améliorés sur Legion, faisant de Warlords of Dreanor une étape importante dans l'épopée qu'est World of Warcraft.

 

Une histoire diamétralement différente...

 

Dès le prologue, WoD se différencie des autres extensions en utilisant directement la fin de la précédente histoire (Mist of Pandaria) comme élément déclencheur de l'aventure. En effet, alors que MoP se terminait sur la défaite de Garrosh Hurlenfer, ce dernier réapparait comme l'un des protagonistes principaux de l'histoire, faisant de lui le premier personnage à être l'adversaire des joueurs durant deux extensions (un concept repris avec Gul'dan entre Warlords et Legion).

En outre, Blizzard opte pour le développement d'une chronologie alternative, permettant aux fans de la série de découvrir (et partiellement redécouvrir) Draenor, le monde originel des Orcs ainsi que des personnages majeurs de la série Warcraft tels que Grommash Hurlenfer, Ner'zhul, Durotar ou encore Main-Noire. Une fois encore, cette décision est une première dans la riche histoire du jeu (bien que rapidement utilisée lors de certains donjons de Burning Crusade), permettant à l'équipe d'imaginer des histoires bien différentes ainsi que de faire intervenir des héros de périodes antérieures.

 

Le trailer de Warlords of Draenor présentait le retour de Grommash Hurlenfer dans l'aventure (Crédits Blizzard)

 

Cette chronologie alternative permet également un retour dans le monde de Draenor, une zone précédemment utilisée lors de la toute première extension : Burning Crusade (bien qu'à l'époque la région avait été dévastée). Cette solution joue à la fois sur la nostalgie de certains joueurs (BC étant l'un des contenus préférés des fans de la série) mais également sur la possibilité d'élargir l'univers de World of Warcraft en revenant sur des évènements passés. Ce parallèle entre deux continents est une option intéressante qui pourrait là encore, être exploitée plus tard dans de futurs contenus.

Enfin, un élément important de l'histoire de Warlords of Draenor est le changement drastique de méchant avant la fin de l'extension : après la mort de la majorité des généraux de la Horde de fer, Gul'Dan transforme cette dernière en une arme de destruction à sa merci, faisant de lui l'homme à abattre durant le dernier tiers de WoD. Or sa survie à la fin de la Citadelle des Flammes infernales permet de faire un lien direct entre Warlords et Legion.

 

... avec une nouvelle forme de narration

 

L'un des points forts de Warlords of Draenor a été la présence de très nombreuses cinématiques et de plans dynamiques permettant d'immerger un peu plus les joueurs dans l'histoire. Si les précédentes extensions avaient déjà eu recours à cette technique, Warlords a développé ces options afin de rendre la phase de leveling plus dynamique et immersive.

En outre, l'un des principaux changements concernant l'histoire est la mort de nombreux personnages importants tout au long de la phase de progression, rendant l'évolution du joueur plus dramatique. En effet, quelle que soit la faction choisie, la victoire sur la Horde de Fer ne se fait pas sans sacrifices et bien que l'histoire se déroule dans un univers parallèle, l'utilisation de cinématiques et de plans dynamiques rendent ces situations plus émouvantes et importantes.

 

La cinématique du duel entre Thrall et Garrosh marque la fin d'un personne présent depuis les premières versions du jeu

 

Cette évolution permet notamment à Blizzard d'éliminer Garrosh Hurlenfer dès la phase de leveling, au cours d'un duel épique face à Thrall, alors que beaucoup espéraient affronter l'ancien Chef de la Horde au cours d'une instance ou d'un raid.

 

Des concepts développés et approfondis sur WoD

 

Si sur le plan de l'histoire et de son traitement, Warlords of Draenor rompt avec les quatre précédentes extensions,  le contenu du jeu reste dans une certaine continuité. En effet, on retrouve la majorité des modes de jeu déjà présents sur MoP, bien que de nombreux changements soient apportés, notamment sur le plan du PVE.

En effet le passage à 20 joueurs pour le mode Mythique a été une véritable révolution ayant un impact assez lourd au début de l'extension pour de très nombreuses guildes VHL. Si cette décision poussa quelques groupes à l'explosion, la possibilité d'optimiser les Boss sur un même palier de difficulté (plutôt qu'une version à 10 et une à 25) a permis de créer des combats particulièrement techniques et dynamiques en difficulté Mythique. On retiendra notamment la Fonderie des Rochenoires comme une instance composée de très nombreux défis innovants et intéressants pour les joueurs mais également une lutte particulièrement serrée pour la première place mondiale entre Method, Paragon et Midwinter.

Reprenant le concept de la Cape légendaire de Mist of Pandaria, WoD va au delà avec l'Anneau légendaire : les joueurs améliorent l'objet au fur et à mesure de l'aventure tel un fil conducteur. En outre, une fois le niveau légendaire obtenu, l'utilisation de l'objet comme un cooldown de Raid a permis de rajouter une option supplémentaire pour les joueurs évoluant au sein de l'instance finale : la Citadelle des Flammes infernales. L'évolution continue de l'anneau permettant également un nerf progressif de la difficulté, ce qui limite ainsi les besoins de retoucher l'optimisation et la difficulté du contenu. Toutefois, si l'idée de faire suivre l'anneau durant la quasi totalité de l'extension fut une option intéressante, elle a pu se transformer en cauchemar pour certains joueurs souhaitant revenir sur le jeu après une période de pause, l'anneau devenu un pré-requis obligatoire à tout niveau de jeu.

 

Le Fief du côté Alliance, une nouveauté qui n'a pas fait l'unanimité parmi les joueurs (crédits Blizzard)

 

Le principe du Fief est un autre concept ayant vu le jour timidement sur MoP. Elément mineur en Pandarie avec le jardin, le Fief devient rapidement le point central de Warlords of Dreanor. Si au départ l'idée est intéressante, les joueurs ayant la possibilité de créer une base en choisissant les bâtiments en lien avec leurs métiers, cet ajout a fini par pousser ces derniers à rester isolés dans leurs Fiefs, limitant les interactions au sein du jeu, un comble pour un MMO. Toutefois, cette expérience a permis à Blizzard de rectifier le tir avec le Hall de Classe de Legion, une sorte de compromis entre la liberté créatrice de WoD et le besoin de placer le joueur dans un groupe.

Le passage du jeu en Free-to-play partiel via la mise en place du Jeton WoW est également une révolution dans l'univers de World of Warcraft, permettant à de nombreux joueurs d'accéder au contenu du jeu sans à avoir à débourser d'argent chaque mois. En dépit de nombreuses limites (et de son intervention tardive quand le jeu tombait à des plus bas historiques en terme de population), cette solution n'en demeure pas moins une option appréciable pour des milliers de joueurs souhaitant profiter du jeu.

Enfin, bien que déjà présent sur MoP, le mode défi en Donjon se retrouve sur Warlords. Mieux optimisé que dans le passé, son succès a probablement poussé Blizzard à développer sur Legion un concept permanent avec les Mythiques + qui a ouvert une voie pour une compétition, et peut-être un futur sur la scène Esport.

 

Une mauvaise expérience ?

 

Comme les deux précédentes extensions avant elle, Warlords of Draenor a subi les critiques d'une partie des joueurs ne retrouvant pas l'ambiance, l'atmosphère ou l'expérience de jeu de leurs précédentes aventures. Malgrè un important succès commercial à sa sortie (avec un retour au dessus des 10 millions de joueurs actifs lors des premiers mois), Warlords n'est pas resté dans le cœur des fans qui ont notamment critiqué le manque de contenu (seulement trois grands Raids contre en général 5+ auparavant) ainsi que l'isolation provoquée par le Fief.

 

La Fonderie des Rochenoires, un excellent raid durant l'extension (Crédits wowhead)

 

Néanmoins, il serait dommage d'oublier les nombreuses nouveautés apportées par le cinquième opus de la saga qui ont permis à Blizzard de développer de nouveaux concepts présents sur Legion. En outre, les choix audacieux concernant l'histoire et son déroulement, permettent désormais d'étendre le champ des possibles vis-à-vis de retours en arrière ou d'exploration de nouvelles zones dans de futures extensions.

Dès lors, si Warlords of Draenor n'a pas été le retour aux sources attendu par certains ou une vraie continuité avec Mist of Pandaria, la trajectoire prise durant les presque deux années passées sur Draenor se ressentira probablement encore dans de nombreux domaines du jeu lors de la sortie de Battle for Azeroth l'année prochaine.

Par LiquidityTrap, le 13/11/2018

Réagissez à ce post