Création de compte

Se connecter

Guides

Voir plus de guides

Articles

Voir plus d'articles

Utilisateurs

Voir plus d'utilisateurs

CWL Championships : Ce que l'on peut attendre des Worlds de COD

CoD, Call of Duty, Black Ops 4, CWL, World League, World Championship

Avant le début de la compétition, beaucoup de questions restent en suspens.

Nous y voilà. Après une saison incroyable, beaucoup de changements dans le haut de tableau, et des tournois toujours plus à suspense, le dernier épisode de la saga Black Ops 4 est enfin là : le CWL Championships, du 14 au 19 août. Et alors que les attentes grandissent, il reste beaucoup de points d'interrogation auxquels la compétition devra donner une réponse.

 

 

100 Thieves favori ?

 

Le trio de tête semble défini tant eUnited et Gen.G ont accompagné 100 Thieves dans leur semblant de domination sur la deuxième partie de la saison. Malgré quelques accrocs, les 100T ont gagné deux tournois et ont régulièrement fait leur apparition sur le podium. eUnited a gagné le dernier en date à Anaheim, et Gen.G voudra enfin monter sur la plus haute marche, après une 3e place et deux 2e place sur cette fin de saison. Les deux premières équipes citées ont un groupe abordable, sans trop de difficulté par rapport à leur niveau global, mais cela pourrait vite devenir un piège pour Gen.G qui devra affronter Enigma 6. Endosser le rôle de favori dans cette compétition très différente des autres est une lourde tâche que ces trois équipes devront supporter pour sortir leur épingle du jeu.

 

 

Des outsiders : OpTic & FaZe

 

On le sait désormais, le CWL Champs est le tournoi où des équipes que l'on n'attendaient pas se mettent à performer jusqu'à atteindre le graal. FaZe et OpTic représentent parfaitement ces équipes. FaZe n'a cessé de monter en puissance au cours de la saison, ne perdant que d'une courte tête à Anaheim contre... OpTic Gaming. La plus ancienne des rivalités sur Call of Duty nous a donné deux matchs de haute intensité, de deux équipes de niveau similaire, qui veulent sortir la tête de l'eau et bousculer la hiérarchie du trio de tête. Que dire d'OpTic ? Après leur titre sur Infinite Warfare et une saison catastrophique sur World War II, ils avaient répondu aux attentes en gagnant le CWL Las Vegas, avant de progressivement décliner sur la fin de saison. La plus grande fanbase eSportive, le Green Wall, n'attend qu'une chose : la rédemption de leur équipe de coeur. 

 

 

Des revanches à prendre : Evil Geniuses / Envy

 

Evil Geniuses, champion en titre, a fait une saison pas loin d'être catastrophique. Aucun podium, aucune performance notable et une place de milieu de tableau en CWL qui reflète un passage au 5 contre 5 très compliqué. Mais JKap le vétéran le sait, s'il y a bien un tournoi où montrer que l'on vaut vraiment, c'est bien celui là. Le joueur américain a obtenu ses deux bagues de champion consécutivement en 2015 avec Denial et en 2016 avec Team Envy (dernier champion du monde de la série des « Black Ops »), et aura soif d'aller en chercher une troisième, pour rejoindre Damon « Barlow » Karma, unique joueur triplement sacré.

 

Autre revanche à prendre, Team Envy est composée de trois joueurs champions du monde avec EG en 2018, dont le vétéran Patrick « ACHES » Price, réputé tombeur d'OpTic lors de cette échéance, lui aussi à la recherche de sa troisième bague, et qui aura à coeur de sauver une saison bien en dessous des attentes, avec plus de 3 mois sans gagner un seul BO5 en match officiel.

 

 

Ramenez la coupe à la maison : TrainHard

 

La seule équipe française de ce tournoi est TrainHard. Dans un groupe très compliqué (avec Evil Geniuses et OpTic Gaming), sortir en Winner Bracket sera une tâche extrêmment compliquée. Mais rien n'est impossible pour ces joueurs là. Natshay, Zeek et rizK étaient tous les trois chez Denial Esports l'année dernière, et ont eux même réussi à hisser l'équipe en CoD World League. Après de gros problèmes concernant la direction de leur ancienne structure, ils avaient été évincés malgré leur incroyable parcours.

 

 

Après quelques semaines à occuper un poste de remplaçant chez Elevate, ils ont pris leur destin en main et ont tout recommencé à partir de rien. Ils ont réussi à se qualifier pour les CWL Champs après un Open Miami convaincant, et auront désormais à coeur de montrer ce dont ils sont capables, presque un an après avoir déjà accompli un petit miracle sous les couleurs de Denial.

Par Tim, le 14/08/2019

Réagissez à ce post