Création de compte

Se connecter

Guides

Voir plus de guides

Articles

Voir plus d'articles

Utilisateurs

Voir plus d'utilisateurs

CSGO : Dreamhack Malmö 2019, retour sur le parcours de Team Vitality

DH, Masters, CS:GO, Vitality, Shox, ZywOo, Counter, Strike, Global, Offensive, Malmo.

Ce week-end Fnatic s’est imposée lors de la Dreamhack Malmö. Cette compétition a rassemblé seize équipes parmi les meilleures du monde pour un cashprize de 250 000$. Pour beaucoup de formations, comme Team Vitality, il s’agissait d’un premier test après des changements dans la composition de l’équipe !

Moins d’une semaine après l’arrivée officielle de Richard « Shox » Papillon chez Team Vitality, la nouvelle line-up a déjà eu l’occasion de briller en participant à la Dreamhack Malmö de CS:GO. Dans une interview accordée à 1PV (source en français), XTQZZZ, le coach de Team Vitality, déclarait que, même si l’équipe n'avait eu que peu de temps de préparation, ne pas passer la phase de poule serait une déception. C’est donc mission réussie car Team Vitality a atteint la finale où les joueurs français se sont inclinés face à Fnatic lors d'une rencontre de haute volée.

 

 

Phase de poules

 

Les équipes présentes à la DH Malmö étaient séparées en deux poules de huit avec un système de bracket à double éliminations. Les trois premières équipes de chaque poule accédaient aux play-offs.

 

 

Vitality-Dreamhack-Pools-DH(Crédit image: Dreamhack)

 


Team Vitality a commencé ce tournoi le 1 octobre, en jouant Tyloo. Un BnTeT (joueur indonésien) très en forme côté Tyloo n’aura pas suffi à arrêter la formation française, qui s’impose aisément sur un 16-7.

 


Plus tard dans la soirée, Team Vitality a affronté ENCE en Bo3 cette fois-ci. Après avoir remporté le premier point sur Inferno à l’issue d’une partie serrée (16-14), Team Vitality concède Nuke (16-11), malgré de superbes actions comme cette triple élimination de Shox au Desert Eagle.

 

 

Qu'importe l'arme, l'efficacité de Shox n'est plus à démontrer

 


Le point décisif se déroule sur Dust II, où nous avons eu l’occasion de voir un duo qui fait rêver à l’œuvre : Shox et ZywOo. Les deux coéquipiers remportent un round en 2 vs 5.

 

 

Un duo qui va donner des cauchemars à ENCE

 


Team Vitality finira par l’emporter, s’assurant ainsi une place aux play-offs sur un score de 16-10.

 

Nous retrouvons les Français jeudi, contre Astralis pour une place directe en demi-finale. Cette fois-ci, les choses se corsent car Astralis est actuellement la deuxième meilleure équipe du monde. Malgré un pistol round splendide de la part de ZywOo sur Vertigo et une deuxième carte serrée (16-14) sur Dust II, Team Vitality s’incline face aux Danois.

 

 

Un, deux, trois et quatre !

 


Team Vitality, Astralis et Fnatic sortent du groupe A. Par contre, la nouvelle formation de G2 Esports n'a pas réussi à ressortir du loser bracket. Il faut dire que les deux nouveaux joueurs du roster, Nexa et Hunter, avait été officialisés la veille du début de la compétition.


Dans le groupe B, c’est Natus Vincere, Ninjas in Pyjamas et mousesports qui se qualifient pour les play-offs. Grosse surprise dans cette poule car ni Team Liquid, actuellement première équipe au classement HL TV, ni Evil Geniuses, finaliste de l’ESL One New York n'ont réussi à se qualifier pour les phases suivantes.

 


Quarts de finale

 

Team Vitality a affronté mousesports lors des quarts-de-finale. Après trois manches serrées sur Mirage (16-14), Inferno (12-16) et Dust II (16-13) et de beaux moments de jeu de part et d’autre (comme ce clutch de Shox et ZywOo), l’écurie française finit par l’emporter et s’offre ainsi une place en demi-finale.

 

 

Un spray parfait !

 


De son côté, Fnatic s’est débarrassée de Ninjas in Pyjamas lors d’un derby suédois en 16-12 sur Dust II, 8-16 sur Nuke et 16-9 sur Overpass.

 


Demi-finales 

 

Team Vitality a rencontré Natus Vincere lors des demi-finales. La première carte, Nuke, est clairement remportée (16-6) par Natus Vincere avec un flamie et un Boombl4 très en forme ! La tendance s'inverse sur Overpass où Team Vitality leur rend la pareille (16-4). C'est Shox qui met le seizième point en terminant le round sur un magnifique clutch seul contre deux AWPs !

 

 

Un belle façon de clore la carte !

 

 

Les deux équipes étaient donc à égalité et quoi de mieux que cette bonne vieille Dust II pour déterminer le finaliste ? Cette dernière manche n'a rien à voir avec les deux précédentes car aucune équipe ne prend clairement l'avantage. Du côté de Team Vitality, c'est l'occasion de revoir le duo Shox-ZywOo défendre avec succès la bombe en 2 vs 4. Mais la mention spéciale va bien à Rpk. Celui qu'on appelle communément le tank aura fait taire les critiques lors de cette carte où il a vraiment brillé ! Les efforts des Français paient car Team Vitality finit par l'emporter 16-11.

 

De l'autre côté de l'arbre, Fnatic affrontait les favoris, Astralis. Il n'a pourtant fallu que deux cartes aux Suédois pour arracher la victoire. Après s'être inclinés 9-16 sur Overpass, les Danois ont bien failli remonter mais tomberont finalement lors des prolongations (25-23). Fnatic est en finale !

 


Finale

 

La finale s'est ouverte sur une splendide vidéo d'hommage aux vingt ans de Counter-Strike puis sur l'introduction des deux équipes.

 

 

Ving-cinq ans de Dreamhack et vingt ans de CS, ça mérite une vidéo

 

 

Fnatic et Team Vitality ont tous deux connu des changements de joueurs récemment, mais les Suédois partent avec un petit avantage: ils jouent à domicile et leur cinq joueurs ont déjà joué ensemble l'année passée.

 

Le combat s'engage sur Dust II. C'est une carte acharnée qui laisse présager du bon pour le reste de la finale! Tout comme lors du match contre Natus Vincere de la veille, on retrouve un Rpk très en forme sur cette carte. Team Vitality finit par l'emporter sur un score serré de 16-14.

 

 

On ne l'appelle pas le « Tank » pour rien... 

 

 

La deuxième carte, le choix de Fnatic, est Inferno. A la mi-temps, le résultat est plus qu'indécis car Team Vitality n'est en retard que d'un point (7-8). Le côté CT semble néanmoins donner des ailes aux Suédois, qui ne tardent pas à mener 15-9. Pourtant rien n'est encore fini ! Les Français gardent le mental et mettent six rounds d'affilée, égalisant et s'offrant ainsi des prolongations ! Malheureusement pour eux, celles-ci sont dominées par Fnatic, qui emporte la deuxième carte 19-16.

 

Tout se réduit donc à qui gagnera Mirage. Encore une fois, nous assistons à une carte serrée, qui nous tient en haleine jusqu'à la fin. Le capitaine de Team Vitality, Alex, s'offrira même un ace.

 

Un capitaine montrant l'exemple !

 

Si à la mi-temps le score est même légèrement à l'avantage des Français (9-6), Fnatic inscrit neuf rounds de suite et conclut la rencontre trois rounds plus tard. Les Suédois remportent donc la Dreamhack Malmö 2019 après une finale qui nous aura fait hurler sans discontinuer.

 

Team Vitality ne repart pas les mains vide car Mathieu « ZywOo » Herbaut est nommé MVP de la DH Malmö! C'est le quatrième titre de MVP que le jeune prodige empoche cette année (DH Malmö, ESL One Cologne, ECS season 7 finals, cs_summit 4). 

 

Malgré le peu d'entraînement de sa nouvelle line-up, Team Vitality s'est illustrée en atteignant la grande finale. Shox lui-même admettait, dans l'interview post demi, qu'il ne pensait pas arriver jusque-là. Le nouvel élément des abeilles c’est illustré à bien des reprises durant cette compétition et certaines de ses actions en duo avec ZywOo nous ont mis des étoiles plein les yeux. Pour autant, leurs coéquipiers n’ont pas démérité et tout laisse présager du très bon pour la suite !

 

 

Le prochain rendez-vous pour Team Vitality sera le 11 octobre pour l'ESL Pro League.

Par NimajE, le 07/10/2019

Réagissez à ce post