Nos articles sur FIFA 20

FIFA 20 : Interview Mino, joueur de Grizi Esport

Membre de l’eFoot de France, récemment recruté par Grizi Esport et en lice ce weekend lors de la FUT Champions Cup IV retrouvez notre interview de Amine « Mino » Boughanmi !

Alors que la saison FIFA 20 est loin d’être terminée, un joueur français semble réellement grandir à travers cet opus. Entre sa récente sélection en équipe de France et son arrivée chez Grizi eSport Amine « Mino » Boughanmi est au centre des débats en 2020. Alors que ce weekend il portera pour la première fois le maillot de la structure des frères Griezmann, nous sommes revenus ensemble sur ces différents événements, son nouveau statut et la FUT Champions Cup IV.

Interview Mino joueur de FIFA 20 chez Grizi Esport

Breakflip : Salut Mino, tout d’abord comment s’est faite la connexion avec Grizi Esport ?

Mino : J’avais vu que Theo et Antoine Griezmann avaient créé une nouvelle équipe et avaient laissé leur mail pour envoyer des candidatures. Du coup, j’ai juste commenté le poste pour leur faire remarquer que j’étais là. Antoine Griezmann l’a ensuite liké et derrière ils m’ont contacté par message.

Je sais que Cursorr est un bon ami à toi, il y avait une démarche collective derrière votre recrutement ?

Non, on l'a fait chacun de notre côté. Mais au final c’est kiffant que je sois avec mon team mate de l’eFoot de France donc c’est vraiment super cool et j’espère qu’on va ramener des titres.

Qu’est-ce que va changer ce recrutement pour toi dans ton quotidien ?

Alors rien ne va vraiment changer. Ce qui est bien avec mon arrivée chez Grizi Esport c’est que je vais pouvoir prendre un appartement pour pouvoir être tranquille, faire des streams pratiquement tous les jours, et puis au moins je vais avoir un bon soutien. Le projet est très solide sinon je ne l’aurais pas rejoint. Du coup maintenant j’attends de voir la suite !

Tu parles de stream, par le futur on pourrait voir Mino sur YouTube ?

YouTube franchement c’est très compliqué, je vais commencer par Twitch et puis derrière on verra si j’arrive à trouver du temps libre.

On va maintenant parler de la FUT Champions Cup IV de ce weekend ! Tu va devenir le premier joueur de l’histoire de la Grizi Esport à jouer un tournoi online, en plus tu seras à domicile (le tournoi se déroule à Paris). Qu’est-ce-que tu ressens à moins de 24 heures du tournoi ?

Franchement c’est vraiment plaisant de se dire que je vais représenter la Grizi Esport dans ce tournoi-là, en plus il est à Paris ça me donne encore plus de motivation. Je veux vraiment gagner ce tournoi et rendre fier tous les français, tous les gens qui me soutiennent, la Grizi Esport et ma famille. Donc là je suis vraiment déterminé pour essayer d’aller chercher ce titre.

Donc l’objectif est clairement la victoire surtout que les playoffs sont assurés.

Oui les playoffs sont assurés, j’y suis à 100%, maintenant ce que je veux c’est la World Cup ! Ça fait deux ans de suite que je vais aux playoffs, et là je veux vraiment aller à la Coupe du Monde cette année. Donc c’est pour ça qu’il me faut cette performance. Il faut au moins un top 4 et si on peut faire un top 1 ça sera encore mieux.

Maintenant le jeu on le connaît, il est très dur. Il est trop scripté, il y a trop de choses qui font que parfois on se sent impuissant. Après nous, les joueurs professionnels, on doit passer outre, mais c’est bien pour ça qu’il va falloir rester concentré et garder son mental à fond.

D’ailleurs tu commences ton premier tour face au japonais « Fantom », un joueur que tu n’as jamais rencontré auparavant, t’es-tu un peu préparé à le jouer ?

Je ne l’ai jamais joué en tournoi, du coup j’ai suivi un peu ses performances précédentes, chose normal quand on affronte un joueur. Et du coup j’ai vu que c’est un joueur très habitué des gros tournois internationaux, donc ça va être dur je pense. Après, j’ai confiance en moi. On verra demain et que le meilleur gagne.

Il y a un élément qui est très intéressant, c’est que cette année on a vraiment l’impression que tu as passé un cap. Entre ta qualification à la FUT Champions Cup I et IV, la FIFA eClubWorld Cup, la finale Stade de l’eLigue 1 et ta sélection en eFoot de France, on a vraiment la sensation que tu commences à t’imposer sur la scène FIFA !

En fait, chaque année je me sens au niveau, après cette sûr que cette année c’est différent. Il y a tout qui est arrivé d’un coup. Je fais 1/8 de finale à la FUT Cup I, je me qualifie à la eClubWorld Cup et la FUT Cup IV et l’équipe de France aussi.

En fait tout est arrivé très rapidement et à la suite. Je pense qu’avec ça j’ai passé un cap mentalement, et même sur FIFA ! Je me trouve encore meilleur car je suis plus confiant, ça m’a donnée beaucoup de confiance en moi. Maintenant j’ai deux objectifs, c’est de me qualifier à la coupe du monde et de remporter la eNations Cup avec l’équipe de France !

« J’ai deux objectifs, c’est de me qualifier à la coupe du monde et de remporter la eNations Cup avec l’équipe de France ! »

Tu as peur que cette nouvelle situation te rajoute une pression supplémentaire ou, au contraire te stimule encore plus ?

Non, au contraire me dire que je suis attendu et qu’à chaque fois que je vais perdre on va me critiquer, ça me rajoute de la pression pour toujours être au top ! Tant mieux que je sois attendu au tournoi.

« Maintenant le seul but c’est l’eNation Cup, il faut ramener la deuxième étoile ! »

On va terminer avec l’eFoot de France. As-tu été surpris par ta sélection ?

En fait lors du tournoi 1v1 j’ai perdu en 1/4 au but en or contre Jitazz. Franchement je me disais que je n’allais pas être pris, je pensais que Brian allait reprendre Rafsou, DaXe en fait les mêmes que l’année dernière. Mais au final j’ai été sélectionné donc très heureux. Maintenant le seul but c’est l’eNation Cup, il faut ramener la deuxième étoile !

En parlant de la eNations Cup, la phase qualificative arrive très prochainement en avril, comment allez vous vous préparer et faire les choix des deux joueurs qui la joueront ?

On a déjà fait des duos, je joue avec Maestro et Cursorr, Dylo joue avec Herozia et Rocky. En fait on a plusieurs paires. On devrait s'entraîner très prochainement. Puis sinon nous les joueurs nous ne décidons de rien, pour le duo retenu ça sera Brian qui choisira.

« Franchement Maestro, on ne va pas se mentir, c’est le meilleur français depuis pas mal d’année. »

Bob Oberon et Alix Dulac qui étaient présents à Clairefontaine lors de la sélection mentionnaient dans l’émission Pro Gamer que tu avais une grande affinité avec Maestro en duo et que vous étiez très efficace. Penses-tu que c’est avec lui que tu te sens le mieux ?

Franchement Maestro, on ne va pas se mentir, c’est le meilleur français depuis pas mal d’année. On n’a pas beaucoup joué en 2v2, on a seulement fait quatre ou cinq matchs et je nous trouve très fort, on est déjà bien rodé. Je pense que si j’ai un choix à faire pour mon duo ça sera Maestro parce qu’on est très solide et puis il a gagné l’eNations l’an dernier, il est prêt à aller en chercher une deuxième d’étoile.