Création de compte

Se connecter

Guides

Voir plus de guides

Articles

Voir plus d'articles

Utilisateurs

Voir plus d'utilisateurs

LoL : Le LEC annonce un partenariat vivement critiqué avec NEOM

League of Legends, LoL, LEC, LoL, League of Legends, esport, NEOM, partenariat, arabie saoudite, droits humains, casters, sponsor.

Le LEC a annoncé un nouveau partenaire : NEOM, projet immobilier appartenant au prince saoudien. Beaucoup de membres de la ligue, notamment les commentateurs, ont fait part de leur déception suite à ce choix.

Mise-à-jour du 30 juillet : Le LEC a annulé son partenariat avec NEOM suite aux nombreuses protestations.

 


 

Alors que la seconde moitié du summer split bats son plein, le LEC annonce un nouveau partenaire, NEOM.  Twitter déborde de messages d'indignation de l'équipe de commentateurs du LEC, de participants à la compétitions et de spectateurs. Mais qu'est ce que NEOM et pourquoi les membres du LEC sont-ils si déçus ?

 

Quelques exemples des réactions à chaud sur Twitter.

 

 

NEOM, un projet immobilier controversé

 

Projet ultra-futuriste né en Arabie Saoudite, NEOM sera une ville gigantesque, 33 fois la taille de New-York, construite sur des terres au nord-ouest du pays. Pleine d'innovation techniques, elle est sensée « construire le futur ». Mais en dehors du coût astronomique - 500 milliard de dollars - cette cité pose un problème éthique majeur : de nombreux villages et tribus vivent déjà dans la zone de construction, risquant de se faire expulser. Les défenseurs des droits humains dénoncent une expulsion programmée et un manque d'intérêt total pour les droits des personnes habitant sur place. De plus les circonstances étranges de la mort d'un des opposants principaux au projet soulèvent beaucoup de questions. Si vous voulez en savoir plus sur la situation, voici un article du Monde qui la résume mieux.

 

Trevor “Quickshot” Henry a partagé un article du Guardian mettant en évidence les raisons de la déception de son équipe.

 

Le choix de l'Arabie Saoudite déçoit

 

Le projet NEOM et ses grandes zones d'ombres ne sont pas les seules raisons de la déception générale. NEOM est mis en place avec l'aide massive du gouvernement de l'Arabie Saoudite, pays souvent critiqué pour son non-respect des droits de l'Homme et des droits LGBT+. Ces derniers sont particulièrement vulnérables dans ce pays, comme le souligne DariusExMachina : ils sont potentiellement torturés, enfermés ou même tués. 

 

 

L'équipe du LEC compte différents membres LGBT+, comme la caster Froskurinn. Certains des compétiteurs et écuries ont un ou plusieurs membres de leurs équipes appartenant à cette communauté, et le logo du championnat avait même été modifié pour apporter de la visibilité à ces populations.

 

Froskurinn parle d'un sentiment « d'être réduite au silence ».

 

Quel impact sur le futur du LEC ?

 

Si le partenariat est éthiquement remis en question par beaucoup, les sommes d'argent mises sur la table lors des débats par l'Arabie Saoudite sont toujours colossales. Si nous n'avons aucune idée du montant qu'apporte cette collaboration, la somme récoltée pourrait permettre de stabiliser le futur de la ligue mais le prix moral risque d'être très élevé. 



Les employés du LEC sont pour l'instant trop étourdis pour savoir s'ils vont mettre en place un mouvement contestataire ou non, mais c'est une option qu'il ne faut pas exclure, rendant le futur du championnat incertain.

 

Sjokz, toujours en état de choc, n'est pas capable de dire si il y aura oui ou non une action mise en place par les commentateurs.

 

 

Cette affaire pourrait évoluer de différentes façons : le management du LEC pourrait choisir de se rétracter, ou les différentes personnes y travaillant pourraient décider de protester ouvertement lors du prochain direct ou d'aller jusqu'à une grève générale. Il est difficile d'imaginer à quoi ressemblera le broadcast ce vendredi à 18h compte tenu du désarroi de l'équipe de cast.

Par Devorta, le 30/07/2020

Réagissez à ce post