Création de compte

Se connecter

Guides

Voir plus de guides

Articles

Voir plus d'articles

Utilisateurs

Voir plus d'utilisateurs

Worlds LoL 2018 : Analyse de la défaite de Fnatic contre Invictus

LoL, World, Recap, mondial, resume, analyse, Fnatic, Invictus Gaming, defaite, league of legends,

Le match tant attendu entre Fnatic et Invictus Gaming a enfin eu lieu et malheureusement c'est la formation européenne qui s'est inclinée. Décryptage.

C’était une des rencontres les plus attendues de ces Worlds : l’affrontement entre Fnatic et Invictus Gaming et son clash des midlaners Caps contre Rookie. Malheureusement, la partie n’a pas tenu toutes ses promesses. En effet le prodige danois a incarné Swain, du fait que son équipe évoluait du côté bleu de la carte, ce qui a permis à Rookie de counterpick avec Syndra. Mais si la draft de Fnatic n’était clairement pas la meilleure, l’équipe a commis plusieurs erreurs dans les premières minutes du match, la plaçant dans une position délicate. On se penchera ici sur les mauvais choix de Broxah en début de partie et ses conséquences.

 

Au regard des compositions, le jungler danois devait réussir deux choses en début de partie : prendre l’information sur le Xin Zhao pour protéger ses lanes, Invictus ayant la pression mid, et essayer de faire snowball sa botlane qui est son principal point, pression.

Le problème c’est qu’il va choisir, comme Jankos le fait sur Olaf, de prendre une route de farm longue. Il commence ainsi à ses corbins, s’occupe ensuite de son buff rouge et de ses krugs avant de back à 2 minutes 28. Il ne prend pas le carapateur bot, ce qui n’est pas une erreur en soi puisqu'il n’a pas la pression bot suite à un mauvais trade d’Hylissang, mais surtout il n’a pas utilisé son trinket, disponible depuis plus d’une minute.

 

De l’autre côté Ning a démarré à son buff rouge, puis à invade le bleu de Fnatic sans être repéré puisque ni Broxah ni Caps n’ont posé leur balise de vision. Il finit par être vu par un Poro fantôme au moment où Broxah entame son rappel. À ce moment-là le joueur danois sait que son buff bleu n’est plus disponible, ni le carapateur du top. Il se dirige quand même vers la voie du haut, ne sachant pas où se trouve le Xin, et passe sur un jalon dans le tribush.

 

Broxah est repéré sur la toplane : Ning peut dive bot sans soucis

 

La botlane européenne, qui subissait le push suite au mauvais trade d’Hylissang, se retrouve sous tour au moment où Ning peut intervenir sans risque de countergank à 3 minutes 30. Rekkles anticipe le dive mais trop tard, Fnatic concède le premier sang tandis que Caps et sOAZ perdent leur téléportation.

Si Broxah compense cette action en subtilisant les krugs et les corbins de Ning (il place également un jalon à ces derniers), il décide ensuite de vider la partie haute de sa jungle, le gromp et les loups, mais sans mana. Or les sbires de la botlane se retrouvent à push vers la tour chinoise, forçant la duolane européenne à s’exposer pour farmer. Le jungler d’IG tue donc ses loups et gank à nouveau Rekkles à 5 minutes 35, tuant une fois de plus l’ADC suédois impuissant. Dans la foulée le support bulgare se suicide, offrant un kill à JackeyLove.

 

À 6 minutes 30 IG possède ainsi 1.7k golds d’avance, 28 sbires d’avance sur son ADC et 24 sur son midlaner.

 

Broxah ne peut que contester les dégâts sur la botlane

 

 

Sur des faux pas chinois et d’excellentes actions avec sOAZ (dive botlane, ultime au Baron, engage dans la jungle Fnatic), Fnatic parviendra à rester dans la partie jusqu’à la funeste tentative de prise du Baron Nashor. Cependant les champions d’Europe ne parviendront jamais à capitaliser, enchaînant les erreurs diverses : morts inutiles de Caps et Hylissang, le build de Broxah (le Couperet Noir peut-être très fort en cas de snowball, mais ici Fnatic avait besoin d’un tank), mauvaise gestion de la vision autour du Héraut de la Faille, non-utilisation de son avantage de tempo (ce qui consiste à forcer l’adversaire là où on le souhaite) ou encore la mauvaise utilisation de sa meilleure gestion des sidelanes.

 

Les failles ont donc été individuelles et collectives, et représentent une bonne base de travail pour la suite de la compétition. À noter également que le match retour, qui sera déterminant pour la première place du groupe D, verra Fnatic évoluer sur le côté rouge, favorable à leur jeu.

 

 


Toutes les infos sur les Worlds 2018

Par ZlatanOvic, le 12/10/2018

Réagissez à ce post