Création de compte

Se connecter

Guides

Voir plus de guides

Articles

Voir plus d'articles

Utilisateurs

Voir plus d'utilisateurs

Overwatch League : Interview de SoOn et BenBest au lancement de Paris Eternal

OWL, Paris, Eternal, Franchise, SoOn, BenBest, joueurs, Overwatch League

A l'occasion du lancement de l'équipe des Paris Eternal, Breakflip.com a pu aller à la rencontre des joueurs de cette future équipe en Overwatch League !

Après une première saison inaugurale d'Overwatch League, 8 nouvelles équipes viennent s'ajouter aux précédentes, dont Paris Eternal. L'occasion pour les fans français, que l'on sait enthousiastes, de supporter leurs joueurs. D'autant que cette équipe est la toute première, en Overwatch League, à n'être composée que de joueurs européens. La composition comporte quatre joueurs françaisSoOn (ex-LA Valiant, OWL), BenBest (Young & Beautiful, Contenders EU), NiCOgdh et HyP (Eagle Gaming, Contenders EU) sans oublier les autres joueurs européens ( ShaDowBurn,  Danye,  Finnsi,  LhCloudy et Kruise). 

 

Pour le lancement de cette franchise, nous avons pu interviewer deux joueurs, Benjamin « BenBest » Dieulafait et Térence « SoOn » Tarlier !

 

De gauche à droite, HyP, Itaah et BenBest (Crédits photo : OMEN by HP - ElliotfromParis)

 


BenBest a été approché par l'équipe alors que se disputaient les phases de groupes de la World Cup, à la Défense. Les Français s'étaient faits remarquer par leurs qualités de jeu. Il a également fait forte impression lors des trials. Après une bonne saison en Overwatch Contenders, aucune équipe n'a osé l'approcher, sachant qu'il était déjà pressenti en OWL : « Pas mal de teams savaient que je faisais les trials Paris et ils pensaient j’allais être pris ». C'était sa première proposition en Overwatch League, et ce fut la bonne ! Pour ce tank, main Reinhardt, l'ascension est belle : après avoir découvert la scène professionnelle chez Gamers Origin, aux côtés de Poko, il a été par la suite recruté par Young and Beautiful (Contenders EU).

 

« J’essaie de me mettre dans ma bulle avant chaque match, surtout sur scène et ça me permet de me focus entièrement sur la game »

BenBest
 

Depuis ses débuts, BenBest a appris à maîtriser la pression : « Je la supporte de plus en plus et ça ne me fait plus rien maintenant. J’essaie de me mettre dans ma bulle avant chaque match, surtout sur scène et ça me permet de me focus entièrement sur la game » Même s'il le concède, « Il y a pas mal de pression suite à la World Cup ».

 

« Je fais très attention à manger sain, faire du sport, mais aux États-Unis ça va être chaud »

BenBest

 

Le départ des joueurs est prévu en janvier. Pour tous sauf SoOn, le changement risque d'être brutal. Habitant Nice, ce que BenBest craint le plus, c'est la nourriture : « Moi qui suis quelqu’un faisant très attention à garder un mode de vie sain, avec du sport, qui mange sain, ça va être chaud » plaisante-t-il, « mais je vais essayer de m’y habituer et faire pas mal de sport, et on verra ».

 

« Le projet de Paris c’est de prouver le contraire : que les Européens sont très bons et qu’ils ont une place en OWL »

SoOn

 

SoOn est sans doute le joueur le plus attendu et le plus coté de cette équipe. Véritable icône, tant en France qu'à Los Angeles, il a marqué les esprits comme étant l'un des meilleurs DPS de la ligue. Sa Fatale ou sa Tracer ont longtemps été ses picks phares, avec des actions particulièrement impressionnantes, tandis que son pool s'est élargi pour accueillir de nouveaux héros lors de la coupe du monde, comme Brigitte. S'il est l'un des deux seuls joueurs déjà présents en OWL de cette équipe avec ShadowBurn, quitter Los Angeles pour aller à Paris était une évidence.

 

Pourquoi choisir Paris ? « Le projet et le coaching staff » SoOn retrouve un autre membre des LA Valiant parmi le staff, daemoN : « J'ai totalement confiance en lui, en ses plans ». Et puis pour lui, c'était important d'avoir une line-up entièrement européenne : « On prend beaucoup les joueurs nord-américains et coréens par facilité » regrettant « qu'on oublie un peu les joueurs européens, plus chers et peut-être un peu moins performants que les coréens. Le projet de Paris c’est de prouver le contraire : que les Européens sont très bons et qu’ils ont une place en OWL. »

 

« On apprend tous ensemble, que l'on gagne ou que l'on perde »

SoOn

 

L'expérience de SoOn sera précieuse pour cette équipe, puisqu'il est l'un des rares a déjà avoir une expérience en OWL. Mais il nous avertit : « C'est pas forcément les joueurs qui décident, mais le coaching staff. Je ne me mets pas de pression car tout simplement si le coach me dit de faire quelque chose, on apprend tous ensemble en équipe, que l’on gagne ou que l’on perde. »

 

« C’est le teamplay qui s’impose et pas le skill individuel. La mentalité de l’équipe est très positive et tout le monde est à peu près sérieux donc je me fais pas de souci »

SoOn

 

SoOn a pu suivre de près la création du roster : « Je suis assez proche de daemoN donc je savais à peu près ce qu’il se passait. Je donnais mon ressenti sur les joueurs pour qu’il se fasse une idée, et avoir l’avis d’une personne extérieure. Si j'ai un avis à me faire, je regarde une VOD et je lui disais s’il était vraiment bon ou pas mécaniquement. Pour moi, le roster est très bien, forcément y’a toujours mieux que soi, pareil pour moi. Mais je pense que le roster c’est le teamplay qui s’impose et pas le skill individuel. La mentalité de l’équipe est très positive et tout le monde est à peu près sérieux donc je me fais pas de souci. » La plupart des joueurs se connaissent déjà et ont déjà joué ensemble : SoOn, BenBest et nICOgdh au sein du 6, mais aussi d'autres comme ShadowBurn.

 

« Si toute l’équipe se motive et se met au boulot, je pense qu’on peut même arriver à un top 3 »

SoOn

 

Difficile encore de se faire une idée du niveau futur de l'équipe : « Je me vois de base en milieu de tableau, mais beaucoup d'équipes seront facilement battables. Après ça va dépendre de nous et du coaching staff : si toute l’équipe se motive et se met au boulot, je pense qu’on peut même arriver à un top 3 maximum. »

 

SoOn (Crédits photo : OMEN by HP - ElliotfromParis)

 

Son expérience chez les Los Angeles Valiant a aussi concerné le mode de vie. L'une des plus grosses inquiétudes des joueurs étrangers partant aux États-Unis, c'est la nourriture : « Pour tout le monde c'est dur, sauf pour les Américains » ironise-t-il. « Chez Valiant, on avait de la nourriture le midi et soir par une entreprise. Je suis difficile de base, donc c’était compliqué. C’est pareil pour les Coréens : ils ont une culture différente sur la gastronomie. L‘avantage d'une équipe entièrement européenne, c’est qu’on pourra faire de la nourriture européenne. »

 

« L'important, c’est le teamplay et de la mentalité. »

SoOn

 

Ayant déjà eu l'occasion de jouer avec des joueurs coréens, SoOn a le recul nécessaire pour comparer leur niveau de jeu avec celui des joueurs occidentaux. Si leur niveau de jeu semble souvent supérieur, le fait qu'ils parlent très rarement anglais est un point faible : « Je ne trouve pas que les Coréens soient tous plus forts, ça s’est prouvé en OWL ou World Cup avec les Britanniques. L'important, c’est le teamplay et de la mentalité. Certains coréens sont sympas, d’autres sont assez faibles mentalement, et il faut choisir les bons. Chez LA Valiant, Space ou Custa avaient un niveau coréen : ça dépend des joueurs. »

 

Souhaitons bonne chance à cette nouvelle équipe !

 

Merci à SoOn et BenBest pour leur temps, et à Elliot pour les photos !

Par Fyfre, le 10/11/2018

Réagissez à ce post