Nos articles sur Paladins

Paladins : Fin du partenariat entre la WESA et la PPL

La World eSports Association (WESA) et la Paladins Premier League avaient annoncé un accord fin 2017, permettant à la ligue de disposer de nombreuses organisations majeures en Occident dès son lancement. Or, ce partenariat devrait prendre fin puisque de nouveaux clubs pourraient rejoindre la PPL en 2019.

Parmi les différentes annonces de la Hi-Rez Expo 2018, le passage d’un format online à un système LAN à Atlanta est très certainement le changement le plus important de la scène Esport de Paladins. Si nous avions eu l’occasion de nous entretenir avec Steven Cooper (responsable des opérations chez Skillshot) a propos de l’évolution de la PPL ainsi que de l’accord avec Mixer, c’est le boss de la division Esport d’Hi-Rez Studios Todd Harris, qui nous a accord un peu de son précieux temps pour répondre à nos questions.

Parmi ses réponses, ce dernier évoque la fin probable du partenariat avec la WESA en 2019, puisque de nouvelles organisations pourraient rejoindre les rangs de la Paladins Premier League lors de ce passage en LAN.

La fin de l’exclusivité entre la WESA et la PPL

Fin 2017, les responsables de la branche Esport de Paladins avaient annoncé un important partenariat entre la WESA et leur nouvelle ligue : la Paladins Premier League. Cet accord permettait de lier les équipes présentes au sein de cette association de formations Esport avec un nouveau format innovant mettant l’accent sur le bien-être des joueurs et des clubs. Pour rappel, la World eSports Association est une association regroupant de célèbres organisations et l’ESL dans le but d’élever les standards de l’industrie Esport (contrat des joueurs, santé des membres de l’équipe, développement sur le long-terme).

Cela avait néanmoins eu pour conséquence de changer drastiquement le panorama des organisations présentes sur Paladins, puisque la première division du jeu était alors trustée par les membres de la WESA en Occident. Or, Todd Harris a confirmé que ce modèle n’allait pas perdurer, car dès 2019 des formations étrangères à l’association allaient pouvoir procéder à un système de recrutement afin de rejoindre la PPL.

« Le partenariat avec la WESA a été fondamental pour la PPL, notamment au niveau des valeurs quelle met en avant et de son organe de contrôle. Pour autant, il est nécessaire que la ligue évolue au même rythme que la croissance du jeu. Dès lors, le championnat ne devrait plus être limité seulement aux membres de la WESA à compter de 2019 » explique ainsi Todd Harris.

Reste désormais à voir comment évoluera la situation. Des formations membres de la WESA vont-elles décider de quitter la PPL ? Certains slots seront-ils rachetés ou au contraire, le nombre d’équipes va-il augmenter ? Le dirigeant de Skillshot a simplement évoqué que des informations complémentaires seraient apportées dans les semaines à venir vis-à-vis de la liste des équipes qui seront présentes en 2019.