Nos articles sur League of Legends

Worlds LoL : Les champions à surveiller, la méta en 2019

Les Worlds viennent de commencer, nous faisons les points sur les champions qui devraient dominer la méta lors de la compétition.

Comme chaque année, les Worlds nous offrent une démonstration de mécaniques phénoménales, une flopée d’émotions mais, aussi, montrent des changement plus ou moins importants dans la méta. Les Worlds 2019 se dérouleront sur le patch 9.19 : voyons quels seront les champions populaires lors de la compétition !

Les toplaners aux Worlds 2019

Karma

Karma est devenue un toplaner indispensable dans la méta compétitive. Son kit lui permet d’harass son vis-à-vis sans cesse, son Exaltation (E) boosté au Mantra (R) offre une très bonne engage en teamfight, son poke et sa régénération en font un duelliste coriace en lane...

Karma convient parfaitement à la méta des hyper-carrys. Avec tous ces avantages, Karma devrait logiquement être très contestée aux Worlds.

Gangplank


Une cleanse et un heal sur un seul de ses sorts ? Check. Une gestion de lane très correcte, en plus d’un ultime lui permettant d’intervenir sur toute la map ? Check. Des tonneaux pouvant mettre une forte pression lors des prises d’objectifs ou des phases de siège ? Check. Vous l’aurez compris, Gangplank a toutes les cartes en main pour rester l’un des champions les plus populaires sur la toplane.
 

Aatrox

Même si Aatrox a perdu sa deuxième vie en ultime, il reste un champion méta. Il possède un kit de duelliste très convenable en lane, et il est redoutable en teamfight grâce à ses CC et ses lourds dégâts. Aatrox est le deuxième champion le plus pick et ban du LEC playoffs, il y a donc de fortes chances qu’il reste très contesté à l’avenir ! 

Les junglers aux Worlds 2019

Gragas

Gragas possède tout ce qu’un joueur pro peut espérer: des dégâts AP corrects (même en buildant de la résistance), de la mobilité, une présence dès l’early game sur les ganks, du CC… Gragas est un champion complet, parfait pour le jeu en équipe, pouvant grandement influencer les teamfights et avec lequel il est facile de punir une erreur de placement en lane. Il fera sûrement partie des champions pick ou ban de ces Worlds 2019.

Sejuani

Pour ces Worlds, les tanks seront sûrement à l’honneur. Les junglers peuvent remplir ce rôle, sans pour autant délaisser complètement l’aspect offensif. Sejuani est le champion parfait pour ce job : elle est très résistante, possède beaucoup de CC grâce à Permafrost (E) et sa Prison de glace (R), et peut gank tôt dans la partie. On peut s’attendre à en voir très souvent lors des matchs !
 

 

Mention honorable : Jarvan IV

Jarvan IV (J4 pour les intimes) a toujours été présent sur la scène compétitive. Il peut engager des teamfights avec une facilité déconcertante, enfermer un ennemi avec son R, bump, slow… Ses dégâts sont aussi très satisfaisants, et sa capacité de gank en fait un champion menaçant en early game. Jarvan a une bonne synergie avec Orianna (notamment avec son ultime, l’Onde de choc), et avec le récent buff de son ultime, on peut imaginer un potentiel retour de Jarvan dans la compétition.

Les midlaners aux Worlds 2019

Akali

Après son rework, Akali est devenue extrêmement populaire, surtout au Mid. Devenant un champion avec une mobilité remarquable, un burst de dégâts gigantesque et un power spike au niveau 6 garantissant la pression en lane, Akali s’est imposée, et ce malgré les récents nerfs qu’elle a pu subir sur son R, ou encore le nerf de sa smoke. Elle est encore aujourd’hui un des champions les plus pick ou ban (près de 95% de présence sur les matchs compétitifs récents en EU et en NA), et restera avec certitude un champion très prisé pour les compétitions à venir.

 

Sylas

Comment parler des champions métas de cette fin de saison sans évoquer Sylas? Ce jeune champion est rapidement devenu un incontournable, soit en Jungle soit au Mid. Lors du patch 9.19, Sylas a subi une grande réduction de son armure et des dégâts de son passif, le rendant moins efficace en Jungle. 

Par contre, Sylas reste très puissant en Midlane. Son kit versatile et dévastateur n’a pas été nerf, et son ultime risque de nous offrir de beaux retournements de situations pour ces Worlds 2019.
 

Qiyana

Qiyana est elle aussi un champion assez récent qui est vite devenu un must-have en compétition. Son kit très agressif et mobile lui permet d’assurer la phase de lane, notamment grâce à son Q polyvalent selon la situation. Au fil de la partie, les dégâts de Qiyana deviennent de plus en plus importants, et elle peut rapidement tuer en un burst les personnages les plus fragiles. De plus, son ultime peut s’avérer dévastateur lors des teamfight, surtout dans les endroits étroits.


Le kit de Qiyana offre de grandes possibilités d’outplay et d’actions décisives ; un ultime bien placé au Baron Nashor peut renverser une partie de manière spectaculaire
 

Mention honorable : Corki

Corki est un champion moins populaire que les 3 autres évoqués précédemment, mais il reste un pick situationnel plutôt prisé (coucou Humanoid !). Capable de tenir sa lane sans trop risquer sa vie, Corki n’est pas l’assassin capable de tuer l’ADC en 1 seconde. Par contre, il sera très efficace dans les phases de siège et de prise d’objectifs. Le poke de son R peut devenir assez agaçant, et en teamfight, Corki peut vite devenir aussi dangereux que l’ADC. Son paquet (P2) lui permettra de fortement influencer les teamfights, lui donnant une clé de plus pour s’imposer.

Les carrys AD aux Worlds 2019

Xayah

Xayah est l’hypercarry par excellence: un champion avec un moyen d’escape, des dégâts colossaux aux objectifs, un burst sur son E… Elle n’est pas le champion le plus joué du summer split pour rien. Couplée à un support comme Rakan ou Yuumi, Xayah pourra appliquer son DPS sans se soucier des assassins ou des autres menaces. Très dangereuse en teamfight, elle s’impose depuis déjà plusieurs patchs, et cela risque de durer.

Kai'Sa


Kai’Sa possède un kit très versatile, à l’image de son DPS hybride. Elle possède des dégâts constants et évoluant rapidement au cours de la partie. Pouvant se retrouver instantanément au coeur du combat grâce à son ultime, Instinct Meurtrier, Kai’Sa restera quand même en sécurité avec l’invisibilité accordée par son E. Comme Xayah, Kai’Sa est un des deux ADC très contesté en compétition; on peut décemment dire qu’elle sera présente aux Worlds.
 

Les supports aux Worlds 2019

Rakan


Même sans son acolyte Xayah, Rakan reste un personnage précieux pour les joueurs pros. Ses CC sont très dangereux en phase de lane, facilite les ganks et les trades, tandis que son ultime permet de grandement gêner l’équipe adverse. En teamfight, il peut rapidement attirer toute l’attention et préparer le terrain à son ADC. Il dispose d’une bonne capacité d’engage et d’escape; Rakan a probablement de belles heures de gloire devant lui.

Yuumi

Lors de ce patch 9.19, Yuumi a été lourdement amochée. Le ralentissement de sa Tête Chat-sseuse (A) a été fortement nerf, rendant un de ses meilleurs atouts obsolète. Jusqu’à maintenant, Yuumi était l’un des supports avec le plus haut taux de picks et bans (jusqu’à 100% de présence dans les drafts selon les ligues). Le champion reste cependant très puissant, et on peut imaginer qu’il sera tout de même beaucoup joué aux Worlds.

Mention honorable : Thresh

Thresh est un support playmaker, Madlife nous l’a suffisamment prouvé par le passé. En ce moment, il n’est clairement pas le champion le plus joué. Cependant, avec le nerf de Yuumi et la popularité de Karma Top, Thresh pourrait très bien redevenir l’un des picks les plus contestés; son grab peut complètement changer la donne en fight, permettre des catchs, sauver ses alliés… Thresh est polyvalent, et c’est ce qui en fait un champion pouvant revenir à la mode.

Toutes les infos sur les Worlds 2019