Création de compte

Se connecter

Guides

Voir plus de guides

Articles

Voir plus d'articles

Utilisateurs

Voir plus d'utilisateurs

Overwatch Contenders, les joueurs français

OW, OWC, FR, France, Eagle Gaming, Copenhagen Flames.

Alors que la première saison de l'Overwatch Contenders Europe 2018 va débuter, petite présentation des forces tricolores en présence.

Alors que l’Overwatch League représente le plus haut niveau de jeu sur Overwatch, Blizzard a également développé une scène compétitive secondaire à travers des compétitions régionales : les Contenders.

 

En Europe on retrouve 12 organisations : 3 ayant participé à la compétition en 2017 (Team Gigantti, Bazooka Puppiez et Team Singularity), d’autres ayant obtenu leur billet en achetant le slot d’une équipe présente la saison passée (Mosaic eSports, Eagle Gaming), 6 autres se sont qualifiées à l’issue d’une première compétition (Orgless and hungry, CIS Hope, Angry Titans, Copenhagen Flames, That’s a disband et Young and Beautiful). A noter que la douzième, British Hurricane a été invitée à participer aux Contenders car elle est rattachée à l’organisation London Spitfire en Overwatch League.

 

Au sein de ces formations, on trouve Eagle Gaming une équipe française, composée d’une majorité de membres français (11 sur 12), ainsi que quatre joueurs tricolores dans la line-up de Copenhagen Flames. La présence de 15 représentants de l’hexagone en Contenders (soit le deuxième plus grand nombre après le Danemark qui compte16 de ses concitoyens) confirme que la scène locale d’Overwatch demeure dynamique, d’autant que quatre autres joueurs français évoluent actuellement avec brio au sein de l’Overwatch League.

 

Qui sont ces joueurs français représentant l’Esport national en Contenders ?  Et que peut-on attendre de leur performance ? Nous vous donnons quelques éléments de réponses…Suivez le guide !

 

Eagle Gaming

 

Eagle Gaming a débarqué en décembre dernier, avec l’ambition de devenir une organisation modèle au sein du paysage français. D’emblée, elle a recruté une line-up complète avec 12 joueurs, tous signés sur des contrats de deux ans, démontrant ainsi sa volonté de maintenir l’effectif en place, et de se positionner en leader du championnat européen sur le long terme.

 

Cette approche tranche avec la tendance de l’année passée, où de très nombreuses formations ont décidé de quitter la scène Overwatch ou du moins, de limiter leurs dépenses sur le jeu de Blizzard. Ce fut notamment le cas de GamersOrigin, une autre équipe française, qui a d’ailleurs vendu son slot en Contenders à Eagle Gaming.

 

L'effectif complet d'Eagle Gaming (Crédits Eagle Gaming)

 

En ce qui concerne les joueurs, l’organisation a signé la majorité des effectifs de GamersOrigin (Hyp, Leaf, Hqrdest et PiPou), et d’Iceblock (Flippy, SuperPlouk, Lilbow, Baud et Kryw). Elle a aussi récupéré le tank GetAmazed, mais surtout deux anciens joueurs de l’équipe Rogue et représentants de l’équipe de France d’Overwatch lors de la World Cup 2017 : NiCO et KnOxXx.

 

Sur le papier, le niveau de jeu devrait être au rendez-vous grâce à un mélange de talents individuels, mais également à l’expérience de la scène internationale de certains vétérans. En outre, la possibilité de réaliser des scrims en interne (entrainement) devrait permettre à l’équipe de préparer des stratégies spécifiques, sans dévoiler trop d’informations à ses adversaires, ou reproduire le style de jeu spécifique d’une équipe.

 

Toutefois, un effectif aussi important a besoin de temps pour trouver son rythme, et le travail d’évaluation des joueurs afin de mettre en place la meilleure line-up ne sera pas simple pour l’équipe d’encadrement. En témoigne la performance en demi-teinte d’Eagle Gaming lors de l’Overwatch PIT Championship le mois dernier.

 

Copenhagen Flames

 

Outre l’organisation 100% francophone d’Eagle Gaming, on retrouve quatre joueurs français au sein de l’équipe danoise Copenhagen Flames. Cette formation est le résultat du rachat de la line-up de Piece of Cake durant la phase de qualification aux Contenders Europe (les Trials). Au cours de cette compétition, le groupe a un peu souffert contre les équipes favorites, s’inclinant sur un score cumulé de 0-11 face au trio de tête (Orgless and Hungry, CIS Hope et Angry Titans).

 

Néanmoins les joueurs français ont démontré durant plusieurs tournois mineurs, un solide niveau de jeu. Si MarineLorD et Hayko sont deux vétérans de la scène Esport, ayant évolué respectivement sur Starcraft II et CSGO, Drido et Chubz (anciennement chez LDLC) sont également d’excellents talents à leur position (Chubz étant notamment reconnu pour son Winston). Quant à Drido, âgé seulement de 15 ans, il sera l’un des plus jeunes joueurs en Contenders cette saison, toute région confondue.

 

 

Bien que Copenhagen Flames ait eu du mal à se démarquer durant les Trials, sa qualification pour les Contenders devrait motiver un groupe talentueux. Alors que les quatre joueurs français n’ont pas la chance d’avoir rejoint une organisation aux moyens importants, ils devraient néanmoins s’illustrer durant la saison. Ce pourrait être l’occasion d’attirer sur eux l’attention d’une formation cherchant à revenir sur la scène compétitive d’Overwatch en 2018.

 

 

Malgré la présence de British Hurricane, une organisation disposant de moyens largement supérieurs au reste de la compétition, cette première saison de Contenders Europe devrait être le théâtre de très beaux affrontements. De plus, elle permettra aux meilleurs joueurs de s’illustrer aux yeux du public, mais aussi d’organisations professionnelles observant de loin ce retour en forme de la scène compétitive d’Overwatch. Parmi ces compétiteurs, il est certain que nos représentants français devraient être de la partie.

 

Il faut désormais espérer que la présence de 15 joueurs tricolores et d’une organisation 100% francophone soient des arguments suffisamment importants pour attirer un public nombreux, mais surtout le retour des grandes formations Esports du pays.

 

Tout sur les Contenders EU

Par LiquidityTrap, le 06/03/2018

Réagissez à ce post