Création de compte

Se connecter

Guides

Voir plus de guides

Articles

Voir plus d'articles

Utilisateurs

Voir plus d'utilisateurs

OW : Power Rankings de l'Overwatch League

overwatch, classement, owl, blizzard, franchise, saison, ranking, équipes, favorites, seoul, dallas, new york, houston, london, los angeles

Tout au long de la première saison de l'Overwatch League, nous vous proposerons un Power Rankings afin d'identifier les forces en présence au sein de la compétition.

La saison inaugurale de l’Overwatch League a débuté en fanfare avec un pic à 400 000 viewers sur le stream Twitch anglais lors de la première soirée, preuve de l’intérêt porté à cette nouvelle compétition. Outre le succès populaire, les rencontres furent particulièrement intéressantes tout au long de la semaine, démontrant la compétitivité des différentes formations.

 

Pour le moment, un premier groupe s’est détaché en terminant invaincu après deux matchs (Seoul, London, LA Valiant et New York), principalement grâce à un excellent travail de groupe ainsi qu’à de très belles performances de certaines individualités (on pense notamment à Fleta, à Pine ou encore à SoOn).

Derrière ces organisations, les poursuivants ont général souffert d’un manque de régularité sur les différentes cartes et styles de jeu. Pour autant, la saison ne fait que commencer et il est certain que les choses devraient évoluer très rapidement dans les semaines à venir.

 

 

 

Comme prévu, Seoul a démontré qu’elle était la meilleure formation du moment à travers deux solides performances face à des adversaires de haut vol. En effet, tant le Fuel de Dallas que les Gladiators de Los Angeles furent incapables de renverser la tendance une fois la machine coréenne lancée. Le groupe emmené par Fleta a su s’adapter rapidement aux stratégies de Dallas, changeant son approche en cours de manche afin de s’imposer. Face à LA, les vétérans coréens ont su profiter des erreurs de leurs adversaires, dominant inexorablement les parties sous le regard du public californien.

 

Seoul est-elle un cran au dessus du reste ? Pour le moment non, le groupe ayant parfois eu du mal à contrer certains dives et certaines stratégies durant la première semaine de la compétition. Il reste désormais à savoir si les joueurs pourront réaliser un sans faute, une tâche qui ne sera pas si aisée face à une équipe de Boston qui semble se battre sur chaque objectif.

Retrouvez la composition de Seoul Dynasty

 

 

 

De façon très intéressante, London n’a utilisé qu’une seule line-up cette semaine alors qu’il aurait semblé logique que l’organisation opte pour des rotations lors des premières rencontres de la saison afin de tester quelques configurations. Si on met de côté les deux premières manches face au Mayhem, la formation a déroulé son jeu durant ses débuts au sein de la ligue, remportant assez facilement son duel face à Philadelphia. Or, il est intéressant de voir comment ses adversaires vont analyser les deux premières manches jouées contre Florida, afin de trouver des solutions face à l’équipe londonienne.

 

Le calendrier du Spitfire est sans aucun doute le plus difficile de la semaine avec des rencontres face au Dallas Fuel et Los Angeles Valiant, très certainement les deux meilleures line-ups occidentales de la ligue.

Retrouvez la composition du London Spitfire

 

 

 

Quel parcours pour Los Angeles ! Le Valiant a dominé ses adversaires, ne concédant pas la moindre manche face à Dallas et San Francisco. Le duo de DPS SoOn et Silkthread a été incroyable, prenant le dessus très régulièrement durant les parties. En outre, la synergie au sein du groupe a réussi à isoler Babybay et à limiter totalement son efficacité tout au long de la rencontre face au Shock. De même, l’organisation a su réaliser des ajustements durant la série face à Dallas après avoir joué deux manches particulières disputées.

 

Mais LA sera testée cette semaine avec des matchs face à New York et London, deux équipes ayant terminé la première journée invaincues. Le duel entre les DPS du Valiant et ceux de l’Excelsior devrait être particulièrement intéressant.

Retrouvez la composition du L.A. Valiant

 

 

 

Pour New York, la principale nouveauté a concerné l’arrivée de Jjonak au sein de la line-up. Le Support, trop jeune pour participer à la phase de présaison, a confirmé tout le hype autour de lui en présentant un excellent niveau de jeu tout au long de la semaine. Son arrivée a permis à Libero de retrouver sa position initiale, donnant à l’Excelsior un groupe beaucoup plus complet et solide.

 

Reste désormais à savoir si Pine évoluera plus que lors de la première semaine de jeu, le DPS pourrait faire la différence face aux deux équipes de Los Angeles qui seront les prochains adversaires de New York.

Retrouvez la composition du New York Excelsior

 

 

 

Semaine assez décevante pour Dallas qui s’est inclinée à deux reprises pour débuter la saison. S’il est vrai que ses adversaires (Seoul et LA Valiant) font partie de l’élite du championnat, les fans espéraient une meilleure performance de la part de l’équipe. Le début de chaque série a été très solide de part du Fuel, luttant durant deux très longues manches face à Los Angeles avant de finalement s’effondrer.

 

Néanmoins, le calendrier ne fait pas de cadeau à Dallas qui va devoir affronter Houston et London, laissant peu de temps à l’organisation pour régler ses problèmes.

Retrouvez la composition du Dallas Fuel

 

 

 

La performance globale des Gladiators a été assez positive puisque LA a remporté son premier match de l’année avant de s’incliner logiquement face à Seoul. L’équipe a parfaitement su exécuter son jeu contre Shanghai et a réussi à bien mettre en place ses dives contre le Dynasty. Toutefois, l’organisation n’a pas eu du mal à s’adapter aux stratégies des joueurs coréens, tombant très rapidement dans le piège de ses adversaires.

 

La deuxième semaine de l’Overwatch League promet d’être intéressante pour LA qui affrontera Philadelphia et New York : le duel contre le Fusion permettra d’évaluer les forces en présence pour la sixième place au sein de la ligue (la dernière qualificative pour les playoffs).

Retrouvez la composition des Los Angeles Gladiators

 

 

 

A ne pas en douter la bonne surprise de la semaine, Philadelphia a surpris le consensus en s’imposant de justesse contre Houston. Si sa performance a été bien moins impressionnante face à London, le groupe manquant de synergie (problème de communication ? manque d’expérience du shotcalling ?), les individualités au sein de l’équipe ont démontré que le Fusion avait le potentiel pour viser le top 6 en fin de saison.

Avec des rencontres face à San Francisco et contre Los Angeles Gladiators, Carpe et les siens pourront prouver que leur succès face à Houston n’était pas un coup de chance.

Retrouvez la composition du Philadelphia Fusion

 

 

 

Etrangement, Houston n’a toujours pas remporté la moindre victoire au sein de l’Overwatch League après quatre rencontres (en prenant en compte la présaison). Pourtant, les Outlaws disposent d’un excellent roster composé d’une line-up très talentueuse. Jake a été dominé par Shadowburn durant la série contre Philadelphia, tandis que le groupe ne semble toujours pas maîtriser des cartes de contrôle.

 

Cette semaine, une défaite contre Shanghai serait désastreuse au niveau du mental de l’équipe, surtout avant son duel face à Dallas.

Retrouvez la composition des Houston Outlaws

 

 

 

Boston a confirmé ce que l’on avait vu lors de la présaison : le groupe est talentueux, l’équipe travaille afin de progresser mais l’Uprising demeure très irrégulier selon les cartes. Face à New York, Striker et les siens ont réussi à tenir tête à l’Excelsior jusqu’à l’arrivée de Pine qui a écrasé la concurrence. Toutefois, la formation n’a pas à rougir de sa performance et pourrait lutter pour une place en playoffs dans les semaines à venir.

 

Le duel face à Seoul devrait être assez compliqué pour Boston tant la formation coréenne semble supérieure actuellement. A l’inverse, le match contre San Francisco est totalement à portée pour l’Uprising.

Retrouvez la composition du Boston Uprising

 

 

 

Semaine décevante pour San Francisco qui n’a pas réussi à construire sur sa solide prestation de la présaison. En effet, contre Los Angeles, la coordination du groupe a paru absente, permettant à SoOn et les siens de méthodiquement décortiquer les stratégies du Shock. En outre, Babybay n’a clairement pas brillé au sein d’une équipe misant beaucoup sur ses DPS.

 

Pour autant, le Shock peut se reprendre en main avec deux rencontres face à des équipes qui paraissent pas si loin que ça du niveau de jeu des californiens : Philadelphia Fusion et Boston Uprising.

Retrouvez la composition du San Francisco Shock

 

 

 

L’espoir des fans du Florida Mayhem aura tenu durant deux manches : contre les favoris du London Spitfire, les joueurs floridiens ont rapidement pris le dessus, mettant en difficulté les londoniens. Toutefois, la situation a très vite basculé après la mi-temps et le Mayhem s’est incliné sur les 6 dernières manches…

 

Le groupe doit se reprendre et travailler sur sa faculté à s’adapter en cours de série afin de remporter ses premières rencontres. Cette semaine, Florida affronte Seoul ainsi que Shanghai.

Retrouvez la composition du Florida Mayhem

 

 

 

Sans aucun doute la pire formation de la ligue après une semaine de compétition, Shanghai souffre de beaucoup de problèmes qui ne seront pas faciles à résoudre : la synergie entre les joueurs est absente, la coordination entre les Tanks et les Supports est médiocre et les DPS (le point fort du club) n’arrivent pas à exécuter les stratégies misent en place. Beaucoup de travail attend l’organisation afin de rattraper le top 8.

 

Par chance, les Dragons affronteront deux équipes également dans la tourmente avec Houston et Florida.

Retrouvez la composition des Shanghai Dragons

 

Par LiquidityTrap, le 14/06/2018

Réagissez à ce post