Création de compte

Se connecter

Guides

Voir plus de guides

Articles

Voir plus d'articles

Utilisateurs

Voir plus d'utilisateurs

OW : Power Rankings de l'Overwatch League

overwatch, classement, owl, blizzard, franchise, saison, ranking, équipes, favorites, seoul, dallas, new york, houston, london, los angeles

Tout au long de la première saison de l'Overwatch League, nous vous proposerons un Power Rankings afin d'identifier les forces en présence au sein de la compétition.

La deuxième semaine de la saison inaugurale de l’Overwatch League vient de se terminer, et l’enthousiasme du public pour la nouvelle compétition ne semble pas avoir diminué puisque les différents chiffres autour du tournoi demeurent très impressionnants.

 

Du côté des équipes, les trois organisations disposant d’effectif totalement coréen sont les seules formations encore invaincues au sein de l’Overwatch League. Si pour Seoul le calendrier était très clément, New York et London ont dû affronter des clubs évoluant dans la première moitié du tableau. Le Spitfire est d’ailleurs passé tout près de la défaite face au Valiant qui l’a poussé dans ses tous derniers retranchements avec une cinquième manche.

 

A l’opposé, rien ne va plus pour Dallas qui, en plus d’avoir perdu ses quatre premières rencontres de la saison, a dû suspendre son Tank xQc en raison de son comportement négatif lors d’un stream. Mais comme l’a prouvé Houston cette semaine, rien n’est perdu pour le Fuel qui pourrait rapidement revenir sur les devants de la scène, notamment grâce à un calendrier à priori plus aisé.

 

 

 

Difficile d’évaluer le véritable niveau de Seoul Dynasty puisque la formation coréenne a affronté deux équipes placées dans le bas du classement du championnat : Boston et Florida. S’il n’est pas surprenant que les coréens aient dominé les deux rencontres, il est néanmoins important de remarquer que l’organisation n’a pas concédé la moindre manche lors de ses trois dernières parties. Outre un collectif irréprochable, la force du groupe tient surtout dans sa capacité à s’adapter à son adversaire en cours de match, lui permettant d’exécuter de nouvelles stratégies afin de contrer celles de son opposant.

 

Le duel contre New York est le premier vrai test pour Seoul, les deux formations semblent au sommet de leur art en ce début de saison.

Retrouvez la composition de Seoul Dynasty

 

 

 

New York confirme son statut de rivale de Seoul en s’imposant face aux deux équipes de Los Angeles durant cette deuxième semaine de la compétition. Mais outre le résultat, c’est la manière qui impressionne : deux 4-0 face à des formations faisant partie de l’élite. Contre le LA Valiant, l’Excelsior a été particulièrement discipliné, réalisant d’excellents jeux défensifs face aux dives de son adversaire. Si Pine demeure ce joker de luxe, le groupe a démontré qu’il pouvait faire la différence sans lui.

 

New York sera mise à rude épreuve cette semaine avec des rencontres face à Philadelphia mais surtout contre Seoul.

Retrouvez la composition du New York Excelsior

 

 

 

Bien qu’invaincue au sein de l’Overwatch League, la formation londonienne n’a pas été aussi impressionnante et décisive que les deux équipes classées au dessus d’elle. En effet, tant face à Dallas que contre Los Angeles (Valiant), le groupe a perdu pied, laissant alors ses adversaires revenir dans la partie. Si Dallas souffre de problèmes en interne, LA à quant à elle bien mieux profité du relâchement du Spitfire pour revenir à deux manches partout, forçant alors une mort subite.

 

Le groupe aura l’occasion de se reprendre en main et potentiellement de continuer à tester sa line-up avec des affrontements face à San Francisco et Boston.

Retrouvez la composition du London Spitfire

 

 

 

Oui le Valiant est quatrième malgré deux défaites durant la deuxième semaine de la compétition. En effet, l’organisation californienne s’est inclinée contre New York puis face à London, toutefois ces deux équipes font partie du trio de tête de l’Overwatch League, et LA a pu démontrer qu’elle demeurait la meilleure formation dépourvue d’une line-up 100% coréenne.  Comment s’y est-elle prise ? En poussant le Spitfire dans ses derniers retranchements, elle a remporté deux manches. Si les dives de l’équipe sont souvent analysés comme le point fort du groupe, l’excellente communication entre les rôles demeure un point clé en ce début de saison.

 

Cette semaine, le Valiant affronte sa rivale de Los Angeles dans une rencontre qui devrait être particulièrement intéressante puisqu’elle oppose deux des meilleures formations occidentales de la ligue.

Retrouvez la composition du L.A. Valiant

 

 

 

A l’image du Valiant, les Gladiators n’ont rien pu faire face à New York qui a constamment trouvé une solution aux stratégies (parfois trop répétitives et prévisibles) de Los Angeles. Néanmoins, la bonne nouvelle concerne la résilience du groupe qui a réussi à renverser la tendance face au très surprenant Philadelphia Fusion : menée 2 à 0, l’équipe a trouvé des solutions durant la pause pour mieux exécuter ses dives et changer son tempo durant les manches 3 et 4, s’imposant finalement au bout de l’ultime affrontement.

 

Les Gladiators auront besoin de montrer leur meilleur visage cette semaine avec des rencontres face au Valiant et contre Houston.

Retrouvez la composition des Los Angeles Gladiators

 

 

 

Le Fusion est passé tout proche d’une semaine parfaite avant de laisser filer son avantage obtenu face aux LA Gladiators durant son second match. Si tout n’est pas encore optimal du côté de Philadelphia (qui dépend beaucoup trop des actions héroïques de Poko ou des flanks parfois trop prévisibles de Shadowburn et de Carpe), le fait que son coach principal soit à peine arrivé dans les locaux du groupe confirme le potentiel de l’organisation.

 

Son match contre New York cette semaine devrait être difficile, mais le Fusion a démonté qu’il pouvait renverser des montagnes.

Retrouvez la composition du Philadelphia Fusion

 

 

 

Quel retournement de situation pour Houston ! L’organisation qui n’avait pour le moment pas remporté la moindre partie au sein de l’Overwatch League (en prenant en compte la présaison) s’est imposée à deux reprises la semaine passée. Si sa victoire face à Shanghai n’est pas une surprise, sa domination face à Dallas a été beaucoup plus inattendue. L’équipe texane a tout simplement profité d’un manque de communication et des problèmes d’exécution chez le Fuel pour dominer la rencontre, d’autant que la composition de Dallas n’était clairement pas optimale face à la stratégie globale des Outlaws.

 

Cette semaine, le groupe cherchera à profiter de cette dynamique pour s’imposer face à Florida et contre Los Angeles Gladiators, un duel qui pourrait replacer Houston dans le top 5 de la ligue.

Retrouvez la composition des Houston Outlaws

 

 

 

Rien ne va plus pour le Fuel qui est toujours sans victoire après deux semaines de compétition. L’organisation, pourtant considérée comme l’une des meilleures formations du monde en 2017, souffre de soucis de communication, de synergie mais également de composition depuis le début de l’Overwatch League. Un des problèmes récurrents de Dallas concerne la sous utilisation (voire mauvaise utilisation) de Taimou, qui est régulièrement remplacé sur des cartes où il serait pourtant efficace au vu de ses performances sur les positions hit-scan.

 

Pour autant, Dallas a la chance de se reprendre en main avec des rencontres face à San Francisco et Boston, deux équipes n’ayant pas réussi à régler la majorité de leurs problèmes.

Retrouvez la composition du Dallas Fuel

 

 

 

La semaine ne s’est pas si mal déroulée pour San Francisco qui a accroché Philadelphia avant de s’imposer de justesse face à Boston. Pour autant, le Shock doit encore travailler sur son jeu, notamment au niveau de la gestion des ultimes par les Supports, qui reste la principale faiblesse du groupe. Si la formation demeure encore peu efficace sur le plan stratégique, les coéquipiers de Babybay se sont remarquablement adaptés au jeu de Boston durant leur série.

 

Si son face à face contre London risque d’être assez compliqué, l’équipe pourrait profiter d’une phase difficile au sein du Dallas Fuel pour obtenir une victoire supplémentaire.

Retrouvez la composition du San Francisco Shock

 

 

 

Semaine assez décevante pour l’Uprising qui n’a pas réussi à remporter la moindre rencontre. Si sa défaite face à Seoul était anticipée, les coréens arrivant à s’adapter très rapidement à la stratégie de Boston, son revers contre le Shock lui fait perdre une place au sein de notre classement. Pour autant, l’organisation continue de progresser et si le groupe arrive à trouver une certaine harmonie entre les différents postes (chacun réalisant de solides performances à des moments différents), il est certain que Boston réussira à surprendre les formations luttant pour une place en playoffs.

 

De façon intéressante, l’Uprising affrontera les mêmes équipes que le Shock cette semaine (c’est-à-dire London et Dallas), ce qui sera un bon moyen d’évaluer les progressions de ces formations.

Retrouvez la composition du Boston Uprising

 

 

 

Comme prévu, le Mayhem s’est incliné très logiquement face à une équipe de Seoul qui évoluait avec quelques remplaçants. Pour autant, le niveau de jeu des floridiens contre l’ogre coréen était meilleur qu’attendu, bien que le groupe ait toujours du mal à exécuter correctement ses phases de jeu. Même si son succès contre Shanghai était également assez logique, il fera du bien au moral de l’équipe.

 

La semaine ne sera pas facile avec des duels contre Houston et le LA Valiant, deux formations se battant pour une place en playoffs.

Retrouvez la composition du Florida Mayhem

 

 

 

Pour le moment, les Dragons sont sans contestation possible l’équipe la moins forte de ce début d’Overwatch League. Pour autant, la saison demeure très longue et l’organisation dispose de nombreuses ressources afin de faire progresser l’effectif. On a déjà pu voir quelques modifications au sein de la line-up ainsi que sur le jeu de la formation chinoise. Reste donc à voir si l’encadrement de Shanghai sera capable de conserver une solide marge de progression sur les semaines à venir.

 

Avec des rencontres face à Seoul et Philadelphia, la semaine devrait être assez difficile pour les Dragons qui chercheront principalement à remporter une ou deux manches.

Par LiquidityTrap, le 14/06/2018

Réagissez à ce post