Création de compte

Se connecter

Guides

Voir plus de guides

Articles

Voir plus d'articles

Utilisateurs

Voir plus d'utilisateurs

OW : Power Rankings de l'Overwatch League

overwatch, classement, owl, blizzard, franchise, saison, ranking, équipes, favorites, seoul, dallas, new york, houston, london, los angeles

Tout au long de la première saison de l'Overwatch League, nous vous proposerons un Power Rankings afin d'identifier les forces en présence au sein de la compétition.

Après près de 18 mois de développement, l’Overwatch League s’apprête à faire ses grands débuts avec le lancement de la saison inaugurale de ce nouveau championnat. Au vu des sommes en jeu et des personnalités ayant investi dans ce projet, les attentes autour de la compétition orchestrée par Blizzard sont particulièrement importantes. Si les fans d’Overwatch attendent de pied ferme les premières rencontres, les fans d’Esport sont pour la plupart d’entre eux également intrigués par la nouvelle compétition.

 

C’est pourquoi nous avons décidé de vous proposer notre Power Rankings de l’Overwatch League. Cette publication vous permettra de rapidement découvrir les forces en présence au sein de ce nouveau championnat, et de mieux appréhender les équipes. Ce format sera réactualisé régulièrement durant cette compétition, en fonction des résultats de chaque formation, ainsi que de la forme des effectifs et des derniers transferts. Ces trois critères permettent de mieux analyser et donc jauger l’évolution du niveau des organisations. En outre, nous prendrons en compte la force des adversaires afin de mieux situer certaines équipes : ainsi, battre deux formations du bas de tableau n'aura pas la même valeur que d'affronter le leader d'une division (une partie dédiée à la méthodologie sera ajoutée prochainement).

A noter que comme tout Power Rankings, le classement permet d’identifier un rapport de force entre les équipes de façon instantanée, le potentiel d’une formation ne rentrant pas en compte dans le processus d’évaluation.

 

 

La formation coréenne a dominé la phase de présaison, remportant ses trois rencontres sans concéder plus d’une manche à ses adversaires pour finir sur un total de 9-2. Basée autour d’un effectif particulièrement talentueux et expérimenté (le groupe ayant remporté deux titres OGN Overwatch APEX au sein de Lunatic-Hai), Seoul se dresse comme la meilleure équipe de ce début de saison.

Toutefois la première semaine de la saison ne sera pas simple pour les joueurs coréens qui affronteront respectivement le Dallas Fuel, puis les Gladiateurs de Los Angeles. Le duel contre Dallas devrait être l’affiche de la semaine.

Retrouvez la composition de Seoul Dynasty

 

 

 

L’équipe de London est basée sur deux line-ups coréennes ayant réalisé de très solides performances au sein de l’APEX : Kongdoo Panthera et GC Busan. Les membres de la seconde formation ont d’ailleurs remporté l’ultime trophée de la compétition coréenne. Toutefois, malgré d’excellents joueurs, le niveau de jeu du Spitfire a été assez irrégulier durant la présaison, chutant face aux LA Gladiators avant de se reprendre en main pour annihiler le Shock de San Francisco.

Mais le tirage au sort a été clément avec l’équipe londonienne, puisqu’elle débutera la saison en affrontant deux formations de bas de tableau avec le Florida Mayhem et Philadelphia Fusion. Deux victoires de rang sont attendues de l’organisation afin de confirmer son statut de challenger au Seoul Dynasty.

Retrouvez la composition du London Spitfire

 

 

 

Basé sur la line-up de Team EnVyUs, le Dallas Fuel est la version Overwatch League de l’une des meilleures équipes occidentales de la scène professionnelle d’Overwatch. Forte d’une victoire lors de la toute première saison de l’OGN Overwatch APEX Saison 1 en Corée du Sud, l’organisation se présente comme l’une des favorites pour la saison inaugurale de cette nouvelle compétition.

Durant la présaison, Dallas a terminé invaincue, s’imposant notamment de justesse face à Houston. Toutefois la première semaine du championnat devrait être particulièrement difficile avec des matchs face à Seoul Dynasty et Los Angeles Valiant.

Retrouvez la composition du Dallas Fuel

 

 

 

L’Excelsior est l’une des formations de l’Overwatch League composées uniquement de joueurs coréens puisque l’équipe de New York est basée sur le groupe de LW Blue, ayant évolué au sein de l’OGN Overwatch APEX. Toutefois, New York est apparue encore assez loin de son meilleur niveau lors de la présaison, s’inclinant assez lourdement face à Seoul. En outre, l’équipe ne disposera pas de sa superstar Fl0w3r cette saison.

La première saison sera un vrai test pour New York puisqu’elle affrontera le Boston Uprising puis les Houston Outlaws, deux formations assez solides qui ont démontré de belles choses durant la présaison.

Retrouvez la composition du New York Excelsior

 

 

 

Probablement l’une des franchises ayant surpris de façon positive lors de la présaison de l’Overwatch League, le Valiant s’est en effet imposé à deux reprises durant la semaine, présentant un niveau de jeu assez complet. L’équipe a développé une line-up basée sur des joueurs talentueux dont les styles de jeu sont assez complémentaires, recrutant notamment les deux français SoOn et uNKOE afin de renforcer le groupe au dernier moment. Or, peu de problèmes de synergie au sein de la formation qui pourrait viser les premières places cette année.

Pour autant, avec un match contre le Shock de San Francisco mais surtout un duel contre Dallas, Los Angeles pourrait être mise en difficulté dès l’ouverture de la saison.

Retrouvez la composition du L.A. Valiant

 

 

 

Houston Outlaws est l’équipe de l’organisation nord-américaine OpTic Gaming, une marque particulièrement populaire à travers le monde depuis ses débuts sur Call of Duty. Bien que l’équipe soit basée sur un groupe talentueux et expérimenté (notamment trois joueurs de la sélection américaine lors de l’Overwatch World Cup), les résultats pendant la présaison ne furent pas tout à fait au rendez-vous avez deux défaites. Toutefois, ses revers ont eu lieu face à Seoul et Dallas, probablement les deux meilleures formations du mois précédent.

Dès lors, avec des rencontres contre Fusion et l’Excelsior, Houston peut espérer obtenir une première victoire de la compétition et ainsi se placer en embuscade au sein de la division Atlantique.

Retrouvez la composition des Houston Outlaws

 

 

 

L’autre équipe basée à Los Angeles dispose d’un effectif recomposé à partir de vétérans ayant évolué aux quatre coins du monde. La franchise était peu attendue avant la présaison, mais son succès face au Spitfire lui a donné un coup d’accélérateur. Elle est désormais perçue comme un outsider potentiel au sein de la division Pacifique cette saison.

Avec une rencontre contre Shanghai pour débuter l’année puis face à Seoul pour clôturer la première semaine de la saison, LA affronte deux équipes à la dynamique totalement opposée. Une solide partie face au Dynasty pourrait faire progresser l’engouement autour des Gladiators.

Retrouvez la composition des Los Angeles Gladiators

 

 

 

San Francisco dispose d’un groupe assez original, composé uniquement de joueurs occidentaux. Malgré l’absence de ses deux futures stars que sont Sinatraa et Super, le Shock a été assez convaincant lors de ses deux premières rencontres de la présaison (une nette victoire contre le Mayhem et une défaite de justesse contre le Valiant) avant de totalement sombrer contre London (une défaite 4 à 0). Reste désormais à savoir quelle version du club verra-t-on évoluer lors de la première semaine de la compétition…

Le Shock affrontera le LA Valiant lors du tout premier match de la saison avant de jouer les Shanghai Dragons plus tard dans la semaine. La rencontre face à Los Angeles devrait déterminer le vrai niveau de forme du groupe.

Retrouvez la composition du San Francisco Shock

 

 

 

Considérée dans un premier temps comme la franchise la plus faible de la ligue sur le papier, Boston s’est finalement révélée comme une équipe assez solide bien que manquant encore de puissance de feu pour contrer la première moitié du classement. Reste désormais à savoir si l’organisation arrivera à développer une line-up régulière et constante, puisque le groupe manque encore pour le moment de stabilité.

Avec des rencontres face à New York et Florida, Boston a obtenu un tirage assez intéressant pour cette première semaine de compétition, lui permettant d’évaluer son niveau de jeu face à deux équipes assez différentes et ayant globalement déçu lors de la présaison.

Retrouvez la composition du Boston Uprising

 

 

 

Bien que basé sur l’ancien groupe de Misfits Gaming (qui est propriétaire du slot), l’effectif du Mayhem n’a pas impressionné durant la présaison. Pire, la synergie semblait assez faible, notamment pour une formation disposant de joueurs ayant évolué ensemble dans le passé (d’autant que quatre d’entre eux ont représenté la Suède en finale de l’Overwatch World Cup 2017).

Dès lors, les fans espéreront un revirement de tendance lors de cette première semaine, où le Mayhem rencontre London et Boston. Si l’affrontement contre les coréens apparait compliqué, la partie face à l’Uprising devrait être compétitive.

Retrouvez la composition de Florida Mayhem

 

 

 

Il est difficile d’analyser le niveau de jeu du Philadelphia Fusion puisque la formation n’a pas participé aux rencontres de la présaison suite à des problèmes de Visa pour certains de ses joueurs. Ces difficultés devraient notamment jouer sur le niveau de synergie au sein de l’équipe, mais aussi sur sa confiance lors de ses premières parties sur scène.

D’autant plus que le Fusion affrontera les Houston Outlaws ainsi que le London Spitfire, deux duels qui s’annoncent particulièrement compliqués pour un groupe aussi peu expérimenté.

Retrouvez la composition du Philadelphia Fusion

 

 

 

Les Dragons souffrent également de problèmes internes ayant limité le temps de préparation de l’équipe mais également la cohésion du groupe. Après des soucis de Visa, Shanghai a également était pointé du doigt peu avant le début de la saison inaugurale suite à une affaire d’échange de comptes portant sur son coach. C’est donc une organisation affaiblie et sous pression qui se présente pour la première semaine de la compétition.

Pour autant, les joueurs chinois affronteront deux équipes a priori à leur portée puisqu’ils joueront contre les LA Gladiators puis le San Francisco Shock.

Retrouvez la composition des Shanghai Dragons

 

Par LiquidityTrap, le 14/06/2018

Réagissez à ce post